Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Bruxelles - Guet-apens contre deux agents de la police fédérale
(Le 20 avril 2010)

Une cinquantaine de jeunes ont agressé deux agents de la police fédérale dans la station de métro Rogier à Bruxelles, lundi vers 16h50 après leur avoir tendu un guet-apens. Les deux policiers ont été blessés. Deux jeunes ont été arrêtés. Le parquet a requis un mandat d’arrêt contre Ahmed, 19 ans. Quant à Rachid, 17 ans, il fait l’objet d’une demande de placement en milieu ouvert. Une grève est attendue mercredi.

Une brigade métro de la police fédérale des chemins de fer, composée de deux agents, a été attirée dans un piège par une bande d’une bonne quarantaine de jeunes à la station Rogier de Bruxelles, et y ont été roués de coups. Selon le sénateur flamand Dirk Claes, qui a révélé l’affaire, les jeunes ont d’abord simulé une bagarre en dehors du champ des caméras de surveillance. Et lorsque les policiers ont voulu intervenir, ils ont été pris à partie.

Deux personnes arrêtées

La police fédérale du métro a confirmé lundi soir que l’agression avait bien eu lieu sur un des quais de la station et qu’une "cinquantaine" de jeunes gens y avaient pris part. Alertée, la police des chemins de fer est alors intervenue et deux personnes ont été interpellées après les faits. Elles seront mises à la disposition du parquet de Bruxelles dans le courant de la nuit de lundi à mardi, selon Tine Hollevoet, porte-parole de la police fédérale.

Les deux policiers agressés s’en tirent heureusement avec des blessures légères. Une enquête judiciaire a été ouverte.

Mandat d’arrêt requis contre Ahmed

Le parquet de Bruxelles a requis un mandat d’arrêt à l’encontre d’Ahmed, 19 ans, pour coups et blessures avec effusion de sang et rébellion. Il devait passer devant la justice bruxelloise mardi pour un vol et une tentative de vol avec violence de 2008. Un juge de la jeunesse a été saisi et une demande de placement en milieu ouvert a été faite pour Rachid, 17 ans. "La possibilité d’un traquenard devra être établie au cours de l’instruction", indique également Jos Colpin, porte-parole du parquet. La juge d’instruction Panou entendra Ahmed dans la journée.

Le syndicat policier réclame une punition sévère et collective

Le SLFP-Police réitère sa demande qu’une disposition soit inscrite dans le code pénal afin de pouvoir sanctionner ces jeunes collectivement pour de tels faits, annonce le syndicat dans un communiqué de presse. "Quand des fonctionnaires de police sont attirés en faible nombre par des dizaines de jeunes afin de pouvoir les molester, on ne peut pas envisager autrement que de déclarer ces faits de graves", souligne-t-il. Selon le SLFP, les jeunes de la Région bruxelloise commettent des agressions envers les fonctionnaires "juste pour le plaisir et en font une sorte de sport". "Ainsi, ils tendent des embuscades, sachant que la police et les autres services de secours viendront. Un tel comportement n’est pas moins que crapuleux et nécessite une approche particulière de la part de l’autorité", estime Jan Schonkeren, président national du SLFP-Police.

Des sanctions très lourdes

La police et la justice devraient être équipées des moyens matériels nécessaires, du personnel et des moyens juridiques pour y mettre fin, d’après lui. Le SLFP-Police réitère donc sa demande qu’une disposition soit inscrite dans le code pénal afin de pouvoir sanctionner ces jeunes collectivement pour de tels faits. "Par ailleurs, les sanctions doivent être très lourdes et effectivement exécutées. Dans tous les autres cas, ces jeunes continueront de rire de la police et de la justice et resteront un fléau pour le citoyen bien intentionné", conclut le président du SLFP-Police.

20.04.2010 http://www.rtlinfo.be/info/votre_region/bruxelles/386563/deux-policiers-tabasses-par-50-jeunes-dans-le-metro-bruxellois-un-mandat-d-arret-demande

Suivant
Imprimer l'article