Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Charleville-Mézières : la manif des boneheads attaquée par les lascars
(Le 26 avril 2010)

Heurts à Charleville-Mézières

AFP, 26/04/2010 | Mise à jour : 17:26

Une dizaine de personnes ont été légèrement blessées cette après-midi à Charleville-Mézières dans des affrontements entre jeunes en marge d’un défilé contre le "racisme anti-blancs" organisé via Facebook, a-t-on appris lundi de source judiciaire. "Une quarantaine de jeunes gens venus d’un quartier périphérique de Charleville, s’est retrouvée en centre ville vers 16H00 pour une manifestation +contre le racisme anti-blancs+ organisée via Facebook", a expliqué à l’AFP Marlène Borde la substitut du procureur de Charleville.

Les manifestants, partis de la place Ducale, ont remonté une rue piétonne en arborant des drapeaux français et en chantant la Marseillaise, c’est là qu’il se sont affrontés à une centaine d’autres jeunes venus les contrer, selon le parquet. Une dizaine de personnes, principalement du groupe des manifestants, a été blessée légèrement, et un seul individu a porté plainte, a précisé Mme Borde.

"La police est intervenue pour séparer les jeunes mais il n’y a eu aucune interpellation car tout le monde s’est sauvé par les rues adjacentes", a-t-elle ajouté. La maire PS de Charleville, Claudine Ledoux, a dénoncé ces incidents "sur fond de xénophobie et de racisme" qui "rappellent certaines pages parmi les plus sombres de notre histoire", dans un communiqué.

********+

Échauffourées entre skinheads et jeunes des banlieues

Union de Reims, samedi 24 avril 2010 à 17H21

De brefs mais violents affrontements ont opposé ce samedi après-midi, vers 17 heures, des jeunes au crâne rasé, brandissant un drapeau bleu-blanc-rouge, à d’autres venus, semble t-il, des quartiers périphériques de Charleville-Mézières. Il s’en est suivi une course poursuite dans les rues de la ville, depuis la place Ducale, où avait eu lieu le rassemblement des premiers, jusque dans le quartier de la gare, en passant par le cours Briand, l’une des artères principales de la cité. La rencontre entre les deux groupes a fait quelques blessés légers, qui ont été pris en charge par les sapeurs-pompiers, tandis que la police nationale et municipale déployait d’important moyens, pour éviter de nouveaux affrontements.

A 18 heures, les antagonistes semblaient s’être égayés dans la nature. D’après les premières informations, le rassemblement des "skinheads", sur la thème du "racisme anti-français", aurait été le résultat de divers messages véhiculés, depuis quelques semaines, sur Facebook. Comme ils avaient été interceptés par les jeunes des banlieues carolomacériennes et par divers mouvements de jeunesse de gauche, le rassemblement des premiers en centre-ville a entraîné la contre-manifestation des seconds et les heurts qui s’en sont suivis.

Suivant
Imprimer l'article