Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Bruxelles - Tentative d’occupation de l’ONEM
(Le 4 avril 2010)

Des chômeurs ont décidé d’exprimer leur ras le bol à propos des conditions qui leur sont faites. Certains d’entre eux se sont réunis lundi pour une action. Ils s’étaient donné rendez-vous devant les bureaux de l’office national de l’emploi à Bruxelles.

Leur slogan : l’Onem, on n’aime pas. Ils tentaient ainsi de sensibiliser les "utilisateurs" de l’Office National de l’Emploi en essayant d’occuper les locaux. Mais ce n’est pas si simple, les locaux de l’Onem, chaussée de Charleroi avaient été "sécurisés" pour l’occasion, par des policiers, bien plus nombreux que les quelques manifestants venus dans l’intention d’"occuper" le bureau de chômage de Bruxelles. Il faut dire que, depuis la fin du système de pointage, approcher les chômeurs pour les sensibiliser à l’action, est de plus en plus difficile.

A leur grande surprise, une délégation a été reçue par Bernard Bourion, l’adjoint au directeur régional, du bureau de chômage de Bruxelles :"ce qui les heurte, c’est l’aspect activation, ce contrôle les blesse mais j’ai rappelé le rôle premier de l’Onem qui est d’assurer un revenu de remplacement"

Pour Olivier Hofman, "on a vu un début de dialogue mais on vit dans deux mondes différents".

Chacun est donc resté donc sur ses positions. Écoutez le reportage complet ci-dessus.

http://www.rtbf.be/info/belgique/social/manifestation-de-chomeurs-a-bruxelles-213770 4.05.2010

Suivant
Imprimer l'article