Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Modène (Italie) : interruption d’une messe contre les centres de rétention
(Le 5 mai 2010)

Modène : La messe de 11h

" Ils ont fait irruption lors de la messe de 11h dans la cathédrale : un groupe de jeunes avec tracts et mégaphone ont protesté contre les centres de rétention.

La lecture d’un passage de l’évangile était en cours, lors de la messe de 11h à la cathédrale, une des plus suivies à Modène. Mais à un certain moment est entré un groupe de jeunes qui, mégaphone en main, ont commencé à crier des insultes contre Daniele Giovanardi et l’association La Misericordia, qui gère les centres de rétention de Modène et de Bologne avec les forces de l’ordre.
"Giovanardi assassin" a été une des phrases hurlées à l’intérieur de l’église, devant tous les fidèles ébahis qui suivaient les célébrations, et la stupeur du personnel religieux. A suivi un lancé de tracts, des photocopies recto/verso contre les centres de rétention, définis comme des camps. En quelques lignes, on lit : "la confraternité de la Misericordia de Modène présidée par Daniele Giovanardi s’enrichit sur la peau des immigrés enfermés". Et encore : "la Misericordia cache derrière son visage charitable un business sanglant fait de tabassages, de violences et d’abus de pouvoir". Le tract n’est pas signé (...). Le groupe a été chassé assez rapidement de la cathédrale, puis s’est dispersé dans les rues du centre ville. Une jeune fille a été arrêtée par la police, elle sera jugée selon l’article 405 du code de procédure pénale qui condamne "l’interruption d’un office religieux"."

Traduit de l’italien de macerie @ Maggio 2, 2010

Suivant
Imprimer l'article