Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Drancy (Seine-Saint-Denis) : un coup de feu tiré contre des policiers de la BAC
(Le 9 mai 2010)

Drancy : un coup de feu tiré contre des policiers de la BAC

Le Parisien,| 09.05.2010, 21h59

On a frôle le drame, à Drancy (Seine-Saint-Denis), dans la nuit de samedi à dimanche,vers une heure du matin. Trois policiers de la brigade anticriminalité (Bac) ont essuyé un coup de feu, heureusement sans être atteints. Alertés par les témoins d’un affrontement entre jeunes de la Cité du Nord, à Drancy, et de la cité de l’Abreuvoir, à Bobigny, ils ont été accueillis par des jets de pierre, de bâtons et divers projectiles. C’est en tentant d’interpeller l’un des protagonistes de la rixe, et après avoir fait usage de leur flash-ball, que les policiers ont été visés.

Des renforts ont retrouvé le tireur, un garçon de la Cité du Nord, et l’arme utilisée, un semi-automatique Taurus 38 mm. Dans Les deux jeunes ont été placés en garde à vue au commissariat de Drancy et cinq autres suspectés d’avoir participé aux violences interpellés plus tard à la gare du Bourget. Le préfet de la Seine-Saint-Denis, Christian Lambert, s’est rendu dimanche au commissariat de Drancy, afin d’y féliciter les fonctionnaires de la BAC. Il leur a rappelé que, "comme l’a demandé le Président de la République, nous devons combattre la délinquance sous toutes ses formes avec la plus grande fermeté."

*******

Après le coup de feu à Drancy : la police, une « bande rivale »

Rue89 | 10/05/2010 | 17H17

A Drancy, un énième affrontement entre jeunes et policiers a fini par un tir contre les forces de l’ordre, sans faire de victimes. Récit.

Samedi 8 mai, il est plus de minuit à Drancy (Seine-Saint-Denis). Une vingtaine de personnes se battent sur les trottoirs de l’avenue Marceau. Certains ont des bâtons, d’autres des barres de fer. Une équipe de la Brigade anti-criminalité (Bac) intervient. D’abord trois policiers, ils sont rapidement soutenus par des renforts. Caillassés, les policiers répliquent par un tir de flashball avant de parvenir à une première interpellation.

C’est là qu’un jeune homme s’avance et pointe un 357 magnum sur eux. Les policiers lui demandent de reculer. Lui tire. Il ne fait aucun blessé. C’est un « jeune adulte », issu de la cité, dont le frère a été incarcéré au mois de novembre pour des histoires de drogues. Les policiers le connaissent. Finalement maîtrisé, il est arrêté. Au total, les policiers interpellent sept personnes.

(...)

Suivant
Imprimer l'article