Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Brindisi (Italie)- Un homme entre la vie et la mort après les affrontements avec les keufs au centre de rétention
(Le )

Brindisi (Italie)- Un homme entre la vie et la mort après les affrontements avec les keufs au centre de rétention

[Article de la Repubblica]

Le bilan de la tentative d’évasion du centre de Restinco, survenue mardi dernier, est dramatique : un Sénégalais est entre la vie et la mort à la suite des affrontements avec les forces de l’ordre, hospitalisé à l’hôpital Perrino, tandis que neuf autres détenus ont été blessés, et cinq policiers ont déclaré avoir eu des ecchymoses et des lésions. Dix détenus, selon la préfecture de police, ont réussi à s’échapper.

Les 85 immigrés détenus au centre de Restinco ont tenté de se faire la belle en lançant pierres et morceaux decle plâtre sur les flics. Ils ont forcé les grilles de plusieurs fenêtres et un grillage. Mais peu ont réussi à arriver en haut du mur d’enceinte du camp de réfugiés (ancien dépôt de l’armée), transformé dans un premier temps en Centre de séjour temporaire, puis en Centre de premier accueil et finalement en Centre pour demandeurs d’asile mais en partie aussi en Cie. Ce n’est pas la première révolte au Restinco. Il y a quelques jours un des détenus s’était cousu la bouche avec une aiguille et du fil en signe de protestation, et ce deux fois consécutives. À ce qu’il semble il lui était interdit de parler avec ses fils au téléphone.

Traduit de l’italien, informa-azione, Dom, 30/05/2010 - 23:21

Suivant
Imprimer l'article