Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Crotone (Italie) - Le centre de rétention fermé après les dégâts dus aux révoltes
(Le 10 juin 2010)

Crotone (Italie) - Le centre de rétention fermé après les dégâts dus aux révoltes

Après celui de Caltanissetta, le centre de rétention (CIE) de Crotone a aussi fermé. Nous avions déjà évoqué, à la mi-avril, le transfert d’un nombre important de détenus vers le CIE de Turin, probablement dû aux travaux de rénovation avant la visite de quelque poisson. C’est effectivement un gros poisson qui s’est pointé : le préfet Mario Morcone, qui était un temps au Département pour l’immigration du Ministère de l’Intérieur. Il a visité le centre et a décidé de sa fermeture, parce que, révolte après révolte, il était devenu complètement inopérationnel.

Cela devait être une affaire réglée en quelques semaines, mais la nouvelle vient de tomber : il restera fermé jusqu’à septembre. Entrent en compte également les CIE de Lamezia Terme et de Trapani, que le Parlement s’est engagé à fermer d’ici la fin de l’année, et on a un aperçu de ce qu’un an et demi de lutte des retenus (depuis la grande révolte de Lampedusa) a réussi à faire.

Et nous, à l’extérieur, qu’est-ce qu’on fait ?

Traduit de l’italien de macerie @ Giugno 10, 2010

Suivant
Imprimer l'article