Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Turin et Trapani : révoltes, destructions et évasions dans les centres de rétention
(Le 14 juillet 2010)

Turin et Trapani : révoltes, destructions et évasions dans les centres de rétention

traduit de l’italien de macerie @ Luglio 14, 2010

En ce moment se déroule une révolte dans le centre de rétention (CIE) de Turin. La tension a commencé ce matin, quand a été annoncé à un groupe de Tunisiens qui étaient parvenus au terme des 6 mois de rétention leur expulsion imminente.

Ils se sont rebellés, mettant le feu à la poudre d’une rage accumulée depuis trop longtemps dans le centre de corso Brunelleschi : plusieurs parties de la structure ont été détruites par le feu, les retenus sont à présent sur le toit.

Cette nuit, par contre, le CIE de Trapani a été complètement vidé par une évasion en masse : du peu que l’on sache, une quarantaine de retenus se seraient évadés, sur les 60 présents dans le centre.

Mise à jour vers 19h30 : les retenus de Turin sont redescendus du toit, et le rassemblement des individus solidaires vient de se disperser, après deux heures de bruit à une quarantaine, et de blocages de rues à l’improviste. Le bilan de la journée de révolte au CIE de Turin est important : une des sections pour hommes est hors service suite aux dégâts, et les retenus seront déplacés dans la section femmes. On ne sait pas si les femmes seront libérées ou déplacées ailleurs. Deux retenus sont à l’hôpital.

Suivant
Imprimer l'article