Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Auchel (Nord) : Des cocktails molotov lancés sur le commissariat
(Le 24 juillet 2010)

Des cocktails molotov lancés sur le commissariat d’Auchel

samedi 17.07.2010, 05:03 - La Voix du Nord

Les dégâts ont été minimes mais l’acte est fort. Lancer des cocktails molotov sur un commissariat, c’est loin d’être anodin... ...

À Auchel, c’est arrivé dans la nuit de dimanche à lundi, vers 1 heure. Sans gravité puisque c’est un portail métallique sur le côté du commissariat, juste noirci par le feu, qui a été visé. Des canettes remplies d’un liquide inflammable ont été jetées sans que les policiers voient précisément la scène. Ils ont juste entendu un cyclomoteur repartir et ont trouvé les restes de bouteilles de marque 33 Export. Peu après, deux jeunes ont attiré l’attention des policiers qui s’attardaient devant le portail. Deux jeunes que les policiers ont retrouvés un peu plus tard dans le centre d’Auchel avec un autre groupe, en train de vider des canettes de bière... de marque 33 Export. Un contrôle a été effectué mais pas d’interpellation.

Convoqués en début de semaine au commissariat, ces jeunes ont fini par reconnaître les faits. L’un d’eux a expliqué avoir confectionné les cocktails en remplissant des canettes d’essence et en y mettant un tissu pour faire office de mèche, deux autres ont reconnu les avoir lancés sur le commissariat.

Une vengeance pour un simple PV ?

Ils ont expliqué avoir agi sous l’effet de l’alcool, a priori par vengeance. Juste parce que l’un d’eux a été verbalisé par les policiers quelques jours plus tôt.

Un Lillérois de 26 ans est finalement convoqué devant le tribunal de Béthune en novembre. Un Auchellois et un Cauchois, tous deux âgés de 17 ans, sont convoqués devant le juge des enfants en octobre. Ils sont poursuivis pour dégradations volontaires de bien public par jet d’une substance incendiaires.

Suivant
Imprimer l'article