Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Modena (Italie) - Révolte et tentative d’évasion au CIE
(Le 4 septembre 2010)

Modena (Italie) - Révolte et tentative d’évasion au CIE

informa-azione, de la presse locale, Ven, 03/09/2010

Modena, 1 septembre. Nuit de tensions, entre lundi et mardi, au CIE situé rue Lamarmora. Plusieurs clandestins ont tenté de s’évader de la structure qui retient les étrangers en attente de rapatriement. (ah, le langage journalistique...)

Il était autour de 2h20 quand trois d’entre eux ont escaladé la grille du premier bloc, arrivant dans le hall où se trouvent retenus les immigrants et les bureaux. Là, ils se seraient cachés pendant une vingtaine de minutes sans que personne ne se rende compte de rien. Ils auraient ensuite essayé de grimper sur une gouttière brisée, sans réussite. Ils sont donc rentrés dans le bloc. Mais avant qu’ils ne trouvent une autre manière pour tenter de s’échapper, les militaires de garde se sont aperçus que quelque chose n’allait pas. Ils ont donc stoppé la tentative d’évasion, mais à ce moment les esprits se seraient échauffées, impliquant aussi les autres clandestins.

Quelques matelas ont été jetés dans l’esplanade intérieure : les clandestins ont menacé de les incendier, et les pompiers ont été appelés. À la fin les forces de l’ordre ont réussi à ramener le calme. La tentative d’évasion a été reconstituée en visionnant les bandes des caméras de surveillance. Immédiatement, une perquisition a été menée dans tous les blocs, qui aurait permis de trouver une corde, fabriquée avec les draps, et un ’crochet’ obtenu avec un banc brisé : il semble aussi que les hôtes (...) des blocs numéro quatre et cinq ont songé à la fuite. Des policiers et carabiniers sont arrivés au CIE, alors que ce matin est attendue l’arrivée du commandant du régiment des militaires qui défendent le centre pour faire le point sur la situation.

Suivant
Imprimer l'article