Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Seine St Denis : Toutes les stations Velcom fermées
(Le 18 septembre 2010)

Seine St Denis : Toutes les stations Velcom fermées

Le Parisien | 16.09.2010, 07h00

Face à l’explosion de vols et de vandalisme, les vélos en libre-service ont été retirés des stations de Saint-Denis, Aubervilliers, La Courneuve et L’Ile-Saint-Denis. Un millier d’usagers sont pénalisés.

« Le vol de Velcom, c’était le sport national cet été dans le quartier ! » Les témoignages lyriques de commerçants étaient plus faciles à dénicher, hier, que les vélos en libre-service et leurs clients à la Plaine-Saint-Denis. Et pour cause. La communauté d’agglomération Plaine Commune et la société JCDecaux ont fermé toutes les stations Velcom - 50 au total - de Saint-Denis, Aubervilliers, La Courneuve et L’Ile-Saint-Denis, et retiré les rares deux-roues qui s’y trouvaient encore accrochés.

Depuis le lancement du dispositif, fin juin 2009, 708 Velcom ont été dérobés ou vandalisés, alors qu’il est conçu pour fonctionner avec 450 vélos. « La très faible quantité de vélos disponibles rend le système inopérant », reconnaît-on à Plaine Commune. Dans le courriel envoyé lundi à ses abonnés, JCDecaux explique que « la situation, satisfaisante au cours des premiers mois, s’est aggravée de façon très significative en juillet et en août 2010, avec 224 Velcom volés et 204 détruits ». Hier après-midi, un employé de JCDecaux travaillait à la réparation des bornes abîmées dans l’une des stations les plus touchées, place du 21-Avril-1944 à Saint-Denis, alors que, juste à côté, une station de Vélib’ parisiens, détériorée mais en service, attendait ses clients. Selon JCDecaux, « 50% des vols de Velcom se sont concentrés sur sept stations de Saint-Denis : Proudhon, Métallurgie, Place-du-Marché, Square-Diderot, Communauté-d’Agglomération, Passerelle-du-Franc-Moisin et Place-du-Général-Leclerc ». Le président (DVG) de Plaine Commune n’envisage pas de stopper ce dispositif, « qui rend un vrai service à un millier d’habitants et de salariés par mois ». Mais il ne le relancera « pas avant que l’origine du problème soit identifiée et la sécurité rétablie ».

En clair, Patrick Braouezec a demandé aux services de police d’enquêter sur ces « mystérieuses disparitions qui touchent les Velcom et pas les Vélib’ alignés à côté », et de « prendre toutes les dispositions nécessaires pour endiguer les vols et le vandalisme ». Selon l’élu, « il ne s’agirait pas de vols isolés et utilisés à des fins personnelles, mais d’un vrai système de vols organisés ». JCDecaux se dit en mesure « d’assurer le réapprovisionnement des stations en quelques semaines ». Mais hier, personne ne se risquait à avancer une date de réouverture. Pour faire patienter ses 350 abonnés de longue durée, la société va leur faire bénéficier d’un report gratuit de six mois de leur abonnement. Mais cet épisode fâcheux ne va pas l’aider à élargir son modeste auditoire.

« Lorsque les vélos reviendront, nous les accompagnerons d’une nouvelle campagne de promotion, annonce Patrick Braouezec. Nous travaillons aussi à simplifier le système. »

Suivant
Imprimer l'article