Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Coupures d’électricité aux pauvres : les agents EDF de plus en plus agressés
(Le 30 septembre 2010)

Les agents EDF de plus en plus agressés

Depuis le début de l’année, les incidents violents se multiplient à l’encontre des personnels sur le terrain.Certaines nouvelles procédures déclencheraient l’incompréhension des clients.

Le Parisien, | 30.09.2010, 07h00

Ce serait un effet inattendu de l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie en 2007. A en croire la CGT, les agressions et incivilités se multiplient à l’encontre des agents d’ERDF et GRDF qui interviennent chez les clients. Insultes, tir de paintball, parpaing lancé contre un pare-brise, agents poursuivis, menaces... Le syndicat recense deux cents incidents depuis le début de l’année en Ile-de-France chez ERDF.
L’entreprise conteste ces chiffres mais refuse de livrer ses propres statistiques. Pourtant, son magazine interne « ERDF infos », reçu par les agents en juillet dernier, évoque « quatre cents événements violents (agressions physiques ou verbales) recensés chaque année par ERDF et GRDF », dont le nombre « augmente régulièrement ».

Bien sûr, les incidents restent rares, comparés au nombre d’interventions pratiquées par les agents (1,5 million par an). Mais, affirme la CGT, bien des salariés ne signalent pas les violences dont ils sont victimes.

Les agents font désormais face à des clients déboussolés par le changement de règles. « Avant 2007, lorsqu’on se déplaçait pour un impayé, le client pouvait nous remettre un chèque, et on pouvait s’arranger. Maintenant, on se déplace pour couper, et on n’a plus de marge de manœuvre », affirme Michel Dumazeau, responsable régional CGT. On rapporte ainsi le coup de sang de ce pharmacien, furieux de se voir privé de courant et qui s’en est violemment pris à un agent. Un autre électricien témoigne : « Il y a une exaspération générale. Il y a peu, j’ai été séquestré par un client auquel il manquait juste un document pour que je lui rétablisse le courant ! »

Les clients déboussolés par le changement de règles

Les agents pointent également l’augmentation des résiliations de contrats. La procédure existe depuis l’ouverture à la concurrence, et elle permet aux fournisseurs de mettre fin à un contrat en cas d’impayés. Mais ce sont toujours les agents ERDF et GRDF qui procèdent aux coupures sur le terrain... Dans un document interne diffusé en avril dernier à ses agents du secteur ouest de l’Ile-de-France, ERDF avertissait : « Depuis février 2010, un fournisseur sollicite massivement (4000 demandes) ERDF pour réaliser des résiliations unilatérales.

Ces demandes peuvent susciter de l’incompréhension de la part des consommateurs, mais aussi des collectivités locales qui en sont informées. »

Suivant
Imprimer l'article