Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Bruxelles : attaque des bureaux de Serco (gestionnaire international de centres de rétention)
(Le 1er octobre 2010)

Bruxelles : attaque des bureaux de Serco (gestionnaire international de centres de rétention)

Indy Bruxelles, Wednesday 29 September 2010 14:34

La nuit dernière, les bureaux de Serco à Bruxelles ont été attaqués avec des marteaux, des pierres et de la peinture. Les fenêtres ont été brisées et "Fuck Serco : Mort aux centres de rétention" a été tagué sur les murs.

Cette attaque s’est produite à cause de l’implication permanente de Serco dans les centres de rétention partout dans le monde. Elle a été portée par notre colère collective contre les régimes de prison qui enserrent cette société.

Il s’est agi d’un petit acte d’amour, de rage et de défi. Amour pour les petits moments de liberté que nous cherchons tous et que nous atteignons parfois. rage contre le système qui emprisonne ceux qui cherchent cette liberté, le système qui place la finance et le pouvoir au-dessus de la vie des individus. Un défi à ceux qui cherchent à profiter de ce système d’abus et de contrôle ; un défi à ceux qui utilisent leur pouvoir pour préserver un système qui nous détruit tous.

Nous avons agi en solidarité avec ceux qui sont incarcérés pour avoir cherché la liberté ; qu’il s’agisse de tous ceux incarcérés en centre de rétention, d’anarchistes ou d’insurgés, comme les 35 prisonniers Mapuche et les 14 anarchistes incarcérés au Chili.

Ne n’est qu’un acte. Mais il vit en lien avec tous les actes qui mène la guerre au complexe industriel des prisons et au régime des frontières.

Traduit de l’anglais

Suivant
Imprimer l'article