Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Elmas (Sardaigne) : incendies et révoltes coup sur coup au centre pour demandeurs d’asile
(Le 7 octobre 2010)

Elmas (Sardaigne) : incendies et révoltes coup sur coup au centre pour demandeurs d’asile

* 1er octobre 2010 : Révolte ce matin à l’aube au centre d’accueil [Ndt : pour demandeurs d’asile] d’Elmas, situé aux portes de Cagliari, contre le transfert vers le centre le centre de rétention de Gorizia d’une partie des immigrés algériens débarqués ces dernières semaines.
Plusieurs dizaines de sans-papiers ont protesté en allumant un incendie avec du papier, des matelas et des coussins : la fumée a envahie les couleurs du deuxième étage du bâtiment occupé par environ 40 personnes. Plusieurs gardiens seraient intoxiqués par la fumée, selon certaines sources.
Tous les foyers d’incendie ont été éteints vers 10h par les pompiers de Cagliari. Il y a actuellement une centaine de sans-papiers enfermés dans le centre d’Elmas".

Traduit de l’italien d’un journal local, publié sur macerie @ Ottobre 1, 2010

* 4 octobre 2010 : Le premier étage du centre d’accueil d’Elmas a été rendu inutilisable par les sans-papiers, qui ont incendié divers objets.
La révolte a éclaté au cours de la nuit : les sans-papiers ont d’abord détruit le système de vidéosurveillance, puis ont incendié des matelas et du mobilier.
La police et les pompiers sont intervenus en force, et la situation est retournée à la normale à l’aube. Personne n’a été blessé ni intoxiqué. Une précédente révolte avait déjà éclaté vendredi dernier au second étage du bâtiment.

Traduit de l’italien à partir d’une dépêche de l’Ansa, publiée sur informa-azione, Mar, 05/10/2010 - 21:12

Suivant
Imprimer l'article