Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Bruxelles - Trois attaques contre la STIB
(Le 7 octobre 2010)

Bruxelles - Trois attaques contre la STIB

BRUXELLES - Un bus de la STIB a été la cible de tirs mercredi soir, vers 21h30, dans la rue de Verdun à Haren. Un peu plus tard, une dizaine de jeunes ont mis le feu à quelques sièges d’un autre bus, dans l’avenue de Versailles à Neder-over-Heembeek, a-t-on appris jeudi au parquet de Bruxelles.

Le bus 64 se trouvait à l’arrêt de la rue de Verdun lorsque plusieurs de ses vitres ont éclaté. Le seul passager à bord et le conducteur ont remarqué qu’un inconnu avait tiré à quatre reprises vers les vitres. Personne n’a été blessé. Le calibre de l’arme employée n’a pas encore été déterminé, mais il pourrait s’agir d’une carabine à plomb, selon Jean-Pierre Alvin, porte-parole de la Société des transports intercommunaux de Bruxelles (STIB).

Plus tard, la police de Bruxelles-Ixelles a été dépêchée à l’avenue de Versailles, à Neder-over-Heembeek. Le conducteur d’autre bus de la STIB, le 53, y avait déclenché son alarme. Une dizaine de jeunes ont pris la fuite à l’arrivée des policiers, qui ont constaté que le feu avait été bouté à plusieurs sièges du bus, depuis inutilisable. Une voiture a également été retournée et poussée sur la chaussée, ainsi que divers conteneurs, perturbant la circulation.

Selon la police, les images des caméras de surveillance du bus sont exploitables et devraient permettre l’identification des auteurs. Une enquête a été ouverte concernant ces deux faits. La police annonce par ailleurs le renforcement des actions de sécurisation sur le réseau STIB dans ce quartier.

À Schaerbeek, vers 22h30, sur la place des Bienfaiteurs, cinq jeunes étaient bien décidés à gêner le trajet du tram. S’étant installés sur les rails avec un panneau de signalisation volé, ils ont obligé le tram à stopper net. Le chauffeur a refusé de descendre de sa cabine. La réponse des délinquants ? Des insultes et jets de pierre purs et simples !

7/10/2010 http://www.rtlinfo.be/info/votre_region/bruxelles/743523/coups-de-feu-et-incendie-sur-des-bus-de-la-stib

Suivant
Imprimer l'article