Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Bruxelles - 40 cagoulés attaquent la police à coups de cocktails Molotov (Anderlecht)
(Le 4 novembre 2010)

BRUXELLES Comparer les incidents survenus ce week-end à Anderlecht aux nuits d’émeutes successives qu’a connues la commune l’an dernier serait excessif. On n’en est pas encore là.

Cependant, une certaine tension règne dans la commune et le sentiment que la moindre étincelle pourrait faire éclater de nouvelles émeutes est ressenti par plusieurs policiers dont certains, selon nos sources, ont été attaqués par des jeunes dans la nuit de samedi à dimanche.

Les policiers, de retour d’une intervention aux alentours de la maison communale, patrouillaient du côté du square Albert 1er lorsqu’ils ont été pris pour cible par une quarantaine de jeunes, tous le visage masqué d’une cagoule, d’une capuche ou encore d’une écharpe. Des jeunes qui ont lancé plusieurs cocktails Molotov vers les véhicules de police. Heureusement, on ne compte aucun blessé mais deux véhicules de police ont par contre été endommagés. Grâce au renfort de la police fédérale sur lequel la zone Midi peut compter depuis les dernières émeutes, la situation a pu rapidement être maîtrisée et les jeunes se sont calmés. Plusieurs bouteilles remplies d’essence ont été retrouvées à différents endroits dans le quartier.

La nuit de dimanche à lundi fut plus calme mais quelques policiers ont toutefois été victimes de jets de pierres de jeunes dérangés par la présence policière renforcée dans leur quartier depuis des mois. Contacté par nos soins suite à ces incidents, le président national du syndicat de police SLFP, Vincent Gilles, les condamne sans surprise et souligne dans ce contexte qu’on compte en moyenne 2,5 policiers blessés chaque jour dans le pays.

“Dans le cadre de ces violences à l’encontre de la police, nous venons de demander aux ministres de l’Intérieur et de la Justice d’inscrire à l’ordre du jour deux modifications importantes qui peuvent se faire en affaires courantes et qui ne nécessitent pas de budget supplémentaire. Il s’agit de fixer des règles plus simples en matière d’assistance juridique et sociale pour les policiers victimes de violence”, précise Vincent Gilles, regrettant le fait que la violence à l’égard des policiers soit devenue pour beaucoup un sujet banal.

1.11.2010 http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/330409/plus-de-deux-policiers-agresses-chaque-jour.html

Suivant
Imprimer l'article