Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Restinco (Brindisi) : révolte et évasion du centre de rétention
(Le 6 février 2011)

Restinco (Brindisi) : révolte et évasion du centre de rétention

Restinco (Brindisi) : 32 sans-papiers se sont évadés vendredi dernier, et 4 de plus avant-hier, après avoir percé un trou dans le mur d’enceinte du centre de rétention.

Les tentatives d’évasion de masse sont désormais à l’ordre du jour. Il ne se passe pas une semaine sans qu’il ne se produise des désordres à Restinco, dans la banlieue de Brindisi. Là sont enfermés beaucoup d’individus jeunes, et agiles aussi. Prêts à tout pour reconquérir la liberté. Il s’agit en plus de personnes qui ont vécu et subi des violences incroyables, et qui ne craignent donc pas les flics et les militaires de Brindisi. Ces derniers sont une quinzaine (entre policiers, carabiniers et soldats de l’armée) à veiller chaque jour à la tranquillité du centre de rétention.

Mardi dernier, une révolte s’est à nouveau produite, dans l’après-midi. Les 46 sans-papiers du centre ont percé un trou dans le mur d’enceinte d’où ils espéraient s’enfuir sans que personne ne s’en aperçoive. Mais des renforts ont été appelés, et même les pompiers sont intervenus en soutien aux hommes en uniforme qui tentaient de rétablir l’ordre. 4 sans-papiers seulement sont parvenus à s’évader cette fois.

Traduit de l’italien d’un journal local, reproduit sur macerie @ Febbraio 3, 2011

Suivant
Imprimer l'article