Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Incendie au tribunal de Marseille
(Le 11 février 2011)

Incendie au tribunal de Marseille

AFP, 10/02/2011 | Mise à jour : 15:34

Un incendie au tribunal d’instance de Marseille s’est déclaré cet après-midi, au moment où plusieurs centaines de magistrats et avocats se réunissaient pour manifester.

Plusieurs centaines d’avocats, de magistrats, en robe, de greffiers et d’auditeurs de justice ont commencé à se rassembler devant le tribunal pour protester contre la mise en cause du secteur par Nicolas Sarkozy.

Au même moment, le tribunal d’instance et de police, installé dans le palais Monthyon et d’où s’échappaient d’épaisses fumées blanches et noires, était évacué. Selon les premiers éléments recueillis sur place, le feu a pris au niveau des archives du bâtiment et de l’imprimerie, sous les salles d’audience.


Marseille : manifestation des magistrats, et incendie au tribunal d’instance

Le Parisien, le 10.02.2011, 20h10

Un incendie au tribunal d’instance de Marseille s’est déclaré jeudi après-midi, au moment où plusieurs centaines de magistrats et avocats se réunissaient pour manifester, a constaté un journaliste de l’AFP.
Entre 300 et 400 avocats, magistrats, en robe, greffiers et auditeurs de justice ont commencé à se rassembler devant le tribunal pour protester contre la mise en cause du secteur par Nicolas Sarkozy

Au même moment, le tribunal d’instance et de police, installé dans le palais Monthyon et d’où s’échappaient d’épaisses fumées blanches et noires, était évacué. Selon les premiers éléments recueillis sur place, le feu a pris au rez-de-chaussée au niveau des archives du bâtiment et de l’imprimerie, sous les salles d’audience, sans faire de victime, et mobilisant une soixantaine de pompiers. Quelque 400 m3 de papier ont brûlé, selon les pompiers.

"Ca peut être intentionnel, on ne sait pas, on a saisi la PJ et un spécialiste des incendies va intervenir", a indiqué le procureur de la République Jacques Dallest. Selon José Allegrini, avocat et adjoint au maire de Marseille chargé de la sécurité, "une inspection de sécurité a été faite il y a quelques mois. "Ce sont des archives remontant aux années 70, donc si elles sont compromettantes c’est pour l’Histoire, pas pour l’actualité", a-t-il dit, ajoutant "n’y voyez aucune conséquence de l’actualité contestataire, personne ne s’est immolé".

Suivant
Imprimer l'article