Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Dijon : action anti-flic sur le campus
(Le 18 février 2011)

Dijon : action anti-flic sur le campus

Brassicanigra, 18 février 2011

"Jeudi 10 février 2011 sur la campus de Dijon.

Il faisait un peu froid en ce début d’après midi sur le campus de l’université de bourgogne. Aussi pour se réchauffer l’esprit et le cœur des jeunes étudiant-e-s/chômeurs/précaires/lycéen-ne ont décidé de donner une autre utilité aux photos que celle du simple concours, paru dans le journal blabla. Après avoir identifié clairement une personne comme étant une flic, nous avons décidé de pourrir son environnement comme elle et ses potes porcs pourrissent le notre.

C’est donc le local de l’unef, où officie Delphine, qui a été pris pour cible. Le local, où chaque jour un blaireau flic tient la permanence, était ouvert, propre et accueillant comme peut l’être un comico. Nous avons alors déversé le contenu d’un sac poubelle dans cette succursale de la police nationale. Des cris de joie ont alors résonné dans cette université morbide, des tags ont été posés reprenant les slogans chantés par les participant-e-s à l’action.

- flic hors de nos vies hors de nos manifs.

- police nationale-police étudiante même combat : Mort aux porcs !

Les malheureux-ses de l’unef n’ont pas cherché l’affrontement direct mais nous sommes certains que pas longtemps après l’administration de l’Ub a dû recevoir leur plainte.

Un membre de l’unef a quand même déclaré : "Je ne comprends pas, nous ne sommes pas des policiers, ce n’est pas parce qu’on a l’habitude de coopérer avec eux pour la sécurité des étudiants que l’on encadre que nous sommes des flics ? et puis policier est un beau métier, pas toujours facile face à une jeunesse de plus en plus violente, qui mérite le respect, de toute façon il en faut !"

Merci à blabla pour ce concours photos, harcelons tous les flics (payé-e-s, ou non par le ministère de l’intérieur) pour que la peur change de camps.

Kommando 25G"

Suivant
Imprimer l'article