Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Nantes : Un centre commercial incendié à Malakoff
(Le 27 février 2011)

Un centre commercial incendié à Nantes

20Minutes, le 25.02.11 à 15h24

Un violent incendie a ravagé dans la nuit de jeudi à vendredi le centre commercial du quartier Malakoff à Nantes, un secteur populaire de l’est de la ville composé exclusivement d’habitat social. Cinq boutiques ainsi que la mairie annexe ont été détruites. Le feu, qui n’a fait aucun blessé, a nécessité la mobilisation d’une centaine de pompiers pour êtres maitrisé.

Par mesure de sécurité et en raison de l’épaisse fumée, une tour de 18 étages a dû être évacuée cette nuit. Vingt-cinq personnes ont été relogées à l’hôtel. La plupart ont regagné leurs appartements dans la matinée.

Une cellule de soutien psychologique a été mise en place cet après-midi et un gymnase a été ouvert pour les habitants et commerçants du quartier. Une importante présence policière est également déployée dans le quartier depuis ce matin. Si un grand nombre d’habitants et d’observateurs évoquent un « acte criminel », les expertises n’ont, pour l’heure, pas déterminé l’origine de l’incendie.

En août dernier, un incendie criminel avait détruit le centre socio-culturel de ce quartier Malakoff.


Nantes : un incendie détruit plusieurs commerces à Malakoff

Presse Océan, vendredi 25 février 2011

Plusieurs commerces (1) ont été détruits par le feu, cette nuit, dans le quartier Malakoff, à Nantes. L’incendie a pris un peu après 23 h. Il a mobilisé environ 90 sapeurs pompiers. 90 personnes ont dû être relogées en urgence. Ils peuvent désormais regagner leurs logements.

Une enquête judiciaire est en cours pour tenter de déterminer l’origine du sinistre. Un expert incendie était ce matin sur les lieux.

(1) Une boulangerie, un kebab, un café, un point phone, l’arrière du magasin Lidl, magasins auxquels il faut ajouter la mairie annexe.


Incendie de Malakoff : un juge d’instruction chargé de l’enquête

Ouest France samedi 26 février 2011

Le feu qui a détruit cinq commerces et la mairie annexe du quartier de Malakoff est très probablement criminel, indique le procureur de la République Xavier Ronsin. Les experts en incendie n’ont pas réussi à établir formellement le caractère intentionnel de l’incendie. En revanche, ils excluent désormais l’hypothèse accidentelle : aucune machine ou ligne électrique ne se trouvait au point de départ « très net » du feu. Faute d’accident, il ne peut donc s’agir que d’un incendie criminel.

Les policiers favorisaient cette hypothèse dès vendredi (Ouest-France de ce samedi) : trois jeunes gens ont été vus quittant la boulangerie peu avant l’apparition des flammes, dans la nuit de jeudi à vendredi.

Dans un communiqué, Xavier Ronsin, le procureur, annonce qu’il a saisi un juge d’instruction de l’enquête pour « destruction volontaire par incendie de nature à entraîner un danger les personnes ». Ce délit est passible de « 10 ans d’emprisonnement et de 150 000 € d’amende ».

Suivant
Imprimer l'article