Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Rome : le marchand d’armes Finmeccanica pris pour cible
(Le 31 mars 2011)

Rome : le marchand d’armes Finmeccanica pris pour cible

Finmeccanica, mécanique de mort

Mardi 29 mars, une manif publique non autorisée contre la guerre, partie de piazza Mazzini, passe devant le siège de Finmeccanica, piazza Montegrappa, qui fait l’objet de jets de peinture [et de gros pétards selon la presse].

En partant, la manif est suivie et dispersée par les CRS. Six compagnonnes et un compagnon sont arrêtés. Ils seront relâchés en soirée après mise en examen.

Les responsabilités de Finmeccanica, colosse du capitalisme italien, sont énormes, ses affaires grondent de sang.
Les Tornado italiens qui bombardent la Libye sont de sa fabrication.
Les armes, les véhicules blindés, les tanks et les armes de Khaddafi sont ausii de marque Finmeccanica.
Khadaffi lui-même possède des actions de Finmeccanica à travers la banque Unicredit.

Partout où il y a la guerre, ces assassins vendent des armes aux deux camps. Partout où il y a guerre, pour eux il y a du profit.
L’attaque diffuse contre les sociétés, contre les entreprises, contre les établissements de recherche est une des possibilités pratiques pour tous les antimilitaristes qui ont à coeur la destruction de cette société et de son développement technologique, voué à l’exploitation des opprimés et au renforcement de la domination des riches.

Contre la paix, faite de centres de rétention, de frontières ensanglantées, de villes militarisées.
Contre la guerre et son business de mort. Contre Finmeccanica !

Solidarité entre opprimés, guerre aux oppresseurs

Traduit de l’italien de informa-azione, Gio, 31/03/2011 - 22:41

Suivant
Imprimer l'article