Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Bologne : peinture puis échauffourées en fin de manif
(Le 18 avril 2011)

Bologne : peinture puis échauffourées en fin de manif

Reconstruction par les médias de la manif du 16 avril 2011 contre l’intervention militaire en Libye et en solidarité avec les compagnons incarcérés.

Bologne, 16 avril 2011 : la manif anarchiste qui a traversé Bologne aujourd’hui s’est terminée par quelques échauffourées. Les moments de tensions se sont produits alors que la manifestation semblait terminée, et que les participants se trouvaient au carrefour des rues via San Donato et via Garavaglia.

A ce moment, un groupe de policiers, probablement pour changer de position, s’est approché des manifestants et sont partis les premiers coups, puis un lancer de bouteilles et de gros pétards. Pendant quelques minutes, anarchistes et forces de l’ordre de sont fait face, sans que la situation ne dégénère totalement...

Auparavant, tout au long du cortège, les manifestants avaient lancé des oeufs de peinture contre le siège de la maison d’édition Zanichelli via Irnerio. un autre lancer de peinture, qui plus est dans une bouteille de verre, a touché une filiale de la banque Unicredit, au croisement des rues via San Donato et via Ranzani. La plus grande tension s’est située sur le point le plus délicat de la manif, devant les bureaux de l’ENI qui, ces dernières semaines, avaient subis une attaque incendiaire, et protégés depuis le pont San Donato par une longue file de véhicules blindés.

A la fin, il y avait plus de 500 manifestants dans ce cortège initialement prévu contre la guerre, puis également pour les incarcérations qui ont frappé récemment les anarchistes du local Fuoriluogo : à plusieurs reprises en effet, le slogan "nous sommes tous fuoriluogo" a été répété.

Traduit de l’italien de informa-azione reprenant un journal local, Sab, 16/04/2011 - 23:59

Suivant
Imprimer l'article

Bologne, manif du 16 avril 2011