Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Belgique - Evasion de la prison de Lantin
(Le 29 mai 2011)

ÉVASION LANTIN Il était précisément 10h02, ce vendredi, lorsqu’une alerte a été donnée depuis la prison de Lantin. Grâce au système de caméras de surveillance, on venait de repérer quatre individus. Ils étaient encagoulés et l’un d’eux tenait une arme de guerre.

C’est ainsi qu’on les a aperçus alors qu’ils s’approchaient de l’enceinte de l’établissement pénitentiaire. Ils ont cisaillé le grillage et sont passés au travers. Manifestement, les fugitifs avaient bien préparé leur coup puisqu’ils étaient munis du matériel nécessaire...

Lorsqu’ils se sont retrouvés au pied du mur d’enceinte, ils ont posé une échelle métallique contre ce mur. Il ne restait plus qu’à grimper et à dérouler une échelle de corde le long de la face interne du mur. Tout était prêt pour permettre à leur camarade de s’évader.

Celui-ci, Mohamed El Jabbari, se trouvait dans un atelier où il était occupé à l’entretien des locaux. Il est parvenu à quitter ces locaux et à rejoindre la cour. Et alors qu’il avait commencé à escalader l’échelle de corde, il fut poursuivi par des gardiens. Pensant qu’il n’avait aucune chance de quitter la prison, ceux-ci ont tenté de l’en dissuader. Mais c’était sans compter sur la force de persuasion du complice armé... En effet, afin d’aider son camarade, ce dernier est monté sur l’échelle métallique et a fait feu à plusieurs reprises. Il a ainsi tiré en l’air ainsi que vers le sol, sans néanmoins toucher les gardiens. Ce qui, bien sûr, a eu l’effet escompté puisque le détenu a pu poursuivre son ascension sans que les gardiens tentent à nouveau de le retenir.

Il ne lui restait plus qu’à utiliser l’échelle métallique et à passer le grillage avec ses complices. Une fois chose faite, les cinq individus sont montés à bord de deux voitures qui avaient été préalablement volées.

Et très vite, ils ont pris la fuite. À Juprelle, l’une des voitures a accroché le véhicule d’une dame. Celle-ci n’a pas été blessée et cet accrochage n’a pas empêché les fuyards de poursuivre leur route. Puis, alors qu’ils montaient sur l’autoroute à Ans, ils ont été repérés par une voiture de police. Une course-poursuite s’est aussitôt engagée mais ils sont parvenus à semer les policiers.

L’évadé est âgé de 28 ans. En décembre dernier, il avait été condamné à 7 ans de prison pour des braquages. Avant cela, il avait déjà écopé d’une peine de 8 ans ! De plus, il avait déjà tenté de s’évader de prison.

http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_det.phtml ?id=1154700

Suivant
Imprimer l'article