Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Belgique - Cinq voitures de matons incendiées devant la prison d’Ittre
(Le 30 mai 2011)

BRUXELLES Les gardiens ont arrêté le travail, hier, suite à l’incendie de voitures sur le parking de la prison. Dans la nuit de vendredi à samedi, peu après minuit, cinq voitures ont été découvertes en flammes sur le parking de la prison d’Ittre. Il s’agit d’un acte volontaire.

Rapidement prévenus, les pompiers de Tubize sont arrivés sur place vers 0 h 15. Les hommes du feu ont mis près de deux heures pour maitriser le sinistre. Le lieu de l’incendie a rapidement posé question. Vu l’heure tardive, les seules voitures présentes étaient celles de membres du personnel. Une enquête a été immédiatement ouverte.

“Dans un premier temps, les éléments pouvaient laisser penser à une origine accidentelle , précisait, hier après-midi, le procureur du roi de Nivelles, Jean-Claude Elslander. Un expert est néanmoins descendu sur place samedi matin et suite à ses constatations, nous nous orientons à présent vers la thèse criminelle.”

Il semblerait que le feu ait d’abord pris dans deux véhicules. À la connaissance du procureur du roi de Nivelles, aucun incident récent n’était à signaler au sein de la prison. Le personnel a toutefois rapidement réagi à ce qui s’apparenterait à un incendie volontaire.

Les agents ont décidé d’arrêter le travail samedi en début après-midi. Ce mouvement de grogne spontané a été décidé en front commun réunissant les trois syndicats représentés au sein de la prison. “Les agents pénitentiaires ont réagi de façon émotionnelle” , confiait, hier, Michel Jacobs, secrétaire fédéral CGSP. “Le climat, comme ailleurs, n’est pas toujours facile. Après une évasion vendredi à Lantin et cinq véhicules incendiés samedi à Ittre, les agents ont voulu s’exprimer dans ce contexte de cette manière. Le but n’était toutefois pas de s’inscrire dans la durée.”

L’enquête sur cet incendie a été confiée à la police judiciaire fédérale de Nivelles.

28/05/2011

http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/355423/cinq-vehicules-de-gardiens-incendies-a-la-prison-d-ittre.html Vidéo sur http://www.rtl.be/info/votreregion/brabantwallon/798707/cinq-voitures-incendiees-a-la-prison-d-ittre

====

ET C’EST EN HAUSSE

Dans une interview avec Laurent Sempot, porte-parole du Ministère de la Justice concernant les prisons, et Luc Neyrinck, porte-parole du syndicat catholique des gardiens, ils denoncent le fait que les gardiens sont toujours le cible de menaces, vexations, intimidations, attaques verbales et physiques de la part de prisonniers, ex-prisonniers et amis et proches de prisonniers. Ils disent qu’il est assez fréquent qu’un gardien est reconnu dans la rue et qu’il se fait alors traité, insulté et même tabassé. Ils insistent sur le fait que c’est partout, dans la rue, lors des fêtes, dans des bars et devant leurs domiciles. "Une bombe incendiaire contre la façade de la maison d’un gardien n’est plus une exception," dénonce le syndicat. Le Ministère dénonce de sa part les intimidations visant tout le personnel, citant un exemple "Les gardiens, médecins, directeurs et assistants sociaux travaillant dans le module d’isolement de la prison de Bruges sont attendus quand ils sortent de leur boulot. Des gens les attendent à la sortie pour les insulter, les harceler et ils se font systématiquement prendre en photo."

Suivant
Imprimer l'article