Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Belgique - Evasion avec prise d’otage / autre tentative d’évasion / quelques brèves des prisons
(Le 20 juillet 2011)

ANDENNE Une tentative d’évasion a eu lieu hier vers 13 h à la prison d’Andenne. Un prisonnier a menacé deux gardiens de prison avec ce qui ressemblait à un bâton de dynamite. Il a finalement été maîtrisé.

L’auteur de la tentative d’évasion venait de se voir signifier le refus de sa demande de libération sous condition. C’est visiblement par peur de perdre sa compagne qu’il a tenté de s’évader de la prison d’Andenne.

L’homme a menacé 2 gardiens avec un objet dont la nature était toujours indéterminée au moment d’écrire ces lignes. Il ressemblait à un bâton de dynamite. Le détenu s’en est donc servi pour progresser au sein de la prison en compagnie des 2 gardiens qu’il détenait en otage.

C’est alors qu’il se dirigeait vers la sortie de la prison qu’il a été maîtrisé par des gardiens. L’homme s’est alors débarrassé de ce qu’il présentait comme de la dynamite. L’objet en question a été lancé par-dessus le mur d’enceinte de la prison et a atterri à proximité des voies de chemin de fer, toutes proches.

Si les gardiens n’ont pas été blessés, l’assistante sociale de la police s’est rendue sur place afin de discuter de la situation qu’ils venaient de vivre avec les gardiens qui ont été pris en otage.

Le parquet de Namur a été avisé des faits. On ne savait pas en début de soirée, si le détenu allait faire l’objet d’un nouveau mandat d’arrêt pour ces faits, ni s’il allait être soumis à un régime carcéral plus strict.

19/07/2011 http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/361972/tentative-d-evasion-a-andenne.html

— -

ÉVASION HUY La prison de Huy a été lundi matin le théâtre d’une double évasion. Deux jeunes détenus avaient pris le travail à l’atelier de la prison où des cutters étaient mis à leur disposition. Les détenus travaillaient sous la surveillance d’un gardien lorsqu’Orlando Leblond, 23 ans, a saisi un cutter et a menacé un gardien.

Il était aux alentours de 8 heures. Orlando Leblond a rapidement été rejoint dans sa tentative d’évasion par un autre détenu, Ludovic Fichof, 24 ans. Les deux hommes ont alors pris le gardien en otage et se sont dirigés vers la sortie de la prison tout en le menaçant de leur arme blanche. Les détenus se sont alors fait ouvrir les portes et ont pris la fuite dans la voiture particulière du gardien.

L’alerte a rapidement été donnée et la police de Huy, qui se trouve juste à côté de la prison, s’est mise à la recherche des fuyards.

Les deux hommes sont considérés comme dangereux. “Ils ont été condamnés pour des vols avec violence”, explique le procureur du Roi Pierre Romijn.

L’instigateur de l’évasion, Orlando Leblond, est connu pour de multiples vols commis dans les régions de Liège et de Charleroi. Il venait d’être condamné à une peine de 13 ans de prison. Le fait le plus grave mis à son actif est un vol commis dans une station-service. Lors de ce vol, il avait tiré sur un jeune étudiant qui travaillait dans la station durant ses congés scolaires. L’autre individu a lui aussi été condamné pour des faits de vol. Il est également connu pour sa toxicomanie.

Les individus ont donc pris la fuite dans la Renaud Scenic du gardien et ce en direction de Charleroi. Ils ont relâché leur otage sur un parking de Montignies-sur-Sambre.

Extrêmement choqué, le gardien a reçu un soutien psychologique après avoir été entendu par la police. Il en va de même des autres agents qui ont assisté à l’évasion.

Les gardiens sont quant à eux ébranlés par cette double évasion avec prise d’otage. En réaction, ils ont décidé d’assurer le service minimum. Ceci implique que les promenades n’ont pas lieu, que les visites sont annulées, que les détenus ne peuvent pas se rendre au téléphone et que les activités sont suspendues.

L’enquête a été reprise par la police fédérale. À l’heure où nous bouclions ces lignes, les deux fuyards étaient toujours activement recherchés dans la région de Charleroi.

18/07/2011 http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_det.phtml ?id=1168900


TURNHOUT - Pour protéster contre le fait qu’il n’avait pas droit de téléphoner, un prisonnier s’est barricadé dans sa cellule. Quand deux gardiens ont cherché à forcer l’entrée, le prisonnier a jeté de l’eau bouillante sur eux. Les deux gardiens ont été blessé et amenés à l’hôpital. Le détenu a été mis au cachot et sera transféré vers une autre prison.

16/07/2011 www.nieuwsblad.be


LANTIN Les gardiens de la prison de Lantin ont cru au pire, ce jeudi après-midi sur le coup de 14h, lorsque, après la traditionnelle promenade sous le préau, une quarantaine de détenus s’est rebellée. Dans un calme tout relatif.

En effet, les détenus en question ont tout simplement refusé de retourner dans leur cellule alors qu’il était l’heure. Ceux-ci avaient plusieurs revendications.

Très vite, les renforts des zones de police de l’arrondissement de Liège ont été sollicités, principalement de la zone Basse-Meuse, où se situe la prison. Tous les policiers disponibles étaient appelés.

À Lantin toutefois, les discussions ont, aussi étonnant que cela puisse paraître, abouti à un accord.

En effet, alors que les prisonniers réclamaient notamment un allongement du temps de la promenade quotidienne, ils ont eu gain de cause. Ceux-ci sont donc retournés rapidement dans leurs cellules.

Les policiers sollicités ont, quant à eux, pu rejoindre leurs zones respectives.

14/07/2011 http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_det.phtml ?id=1167853

Suivant
Imprimer l'article