Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Bruxelles - Gardiens en grève suite à des agressions hors des murs
(Le 3 août 2011)

GRÈVE SAINT-GILLES Le personnel de la prison de Saint-Gilles a décidé de se croiser les bras hier matin. Un arrêt de travail qui a duré jusqu’à dimanche soir à 22 h. Le mouvement pourrait se prolonger aujourd’hui si le personnel en décide ainsi lors de l’assemblée générale prévue ce lundi matin. Si les gardiens de la prison de Saint-Gilles ont quitté subitement leur poste hier, c’est entre autres en raison d’une nouvelle agression dont fut encore victime l’un de leurs collègues dimanche vers 6 h du matin à la sortie du métro de la station gare du Midi. Ce fut la goutte de trop pour le personnel qui comptabilise trois agressions similaires en moins de deux semaines. L’autre raison de ce mouvement de grogne spontané est l’arrivée prochaine derrière les barreaux de Saint-Gilles de Farid le Fou. Un transfert que les gardiens attendaient pour le 15 septembre, mais la direction vient de leur annoncer que le condamné le plus redouté des gardiens du pays serait là plus tôt que prévu, soit le 16 août ! De quoi susciter la colère du personnel. “Il y avait eu un accord tacite avec le directeur général des établissements pénitentiaires, selon lequel ce détenu n’arriverait pas à la prison de Saint-Gilles pendant les vacances, période durant laquelle le personnel travaille en effectif réduit, avec des contractuels qui ne sont pas habitués à ce genre de détenus réputés dangereux. Cet accord ne serait plus respecté par la direction”, regrette Cosimo, gardien de prison et délégué régional CGSP. La goutte de trop ce dimanche, ce fut donc aussi l’agression dont fut victime un gardien gare du Midi alors qu’il se trouvait sur le chemin du travail. En quelques jours seulement, trois membres du personnel ont été agressés à l’extérieur de la prison. À commencer par une infirmière aux abords de l’enceinte de la prison. Mercredi dernier, un gardien en uniforme qui sortait du métro avec une collègue a reçu un coup de couteau uniquement parce qu’il travaille en prison. Ce dimanche, le gardien agressé se trouvait aussi en uniforme. Du côté de la direction, on affirme que les auteurs n’en voulaient qu’à son sac à dos, mais c’est l’agression de trop pour le personnel de Saint-Gilles.

25/07/2011 http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_det.phtml ?id=1170222

Suivant
Imprimer l'article