Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Colombie : les manifestations étudiantes virent à l’émeute
(Le 8 septembre 2011)

Colombie. Les manifestations d’étudiants et de professeurs se terminent par des émeutes et des destructions

Radio Santa Fe, 08/09/2011, traduit par Le chat noir émeutier

Le vandalisme, qui a causé des pertes de quelque 500 millions de pesos, a pris fin hier à Bogota par manifestations d’enseignants et d’étudiants des universités publiques et du SENA.

Il y a aussi eu des troubles dans le déroulement des marches organisées simultanément dans les villes de Medellin, Bucaramanga, Ibague et Tunja.

Dans la capitale, les manifestations pour protester contre le changement de régime de santé des enseignants et la réforme de l’enseignement supérieur ont également provoqué une réduction énorme du nombre de véhicules.

Les émeutes ont été initiées par des hommes cagoulés qui ont attaqué la police et les bâtiments avec des rochers et des sacs de peinture, des inscriptions de graffitis, des plaques de rue arrachées et destruction de fenêtres et de vitrines de commerces.

Les émeutes ont commencé à la Septième Avenue au 45 Calle et se sont répandues jusqu’à la Septième Avenue de la Place Bolivar. Un des bâtiments victime de graffitis a été la maison du vase, qui a été récemment rénovée.

En effet, dans un communiqué le ministère de la Culture du district de Bogotá a exprimé son rejet de la graffitis écrits sur le Musée de l’Indépendance-Maison du vase.

« Bien que nous reconnaissons et appuyons le droit de protester, il faut rappeler que des espaces culturels comme le musée sont la propriété de tous, et que notre obligation est de veiller à leur conservation et à leur préservation », a-t-il dit.

Suivant
Imprimer l'article