Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Belgique : un nouveau centre de rétention de haute sécurité pour les retenus rebelles
(Le 10 septembre 2011)

Les sans-papiers violents bientôt dans un centre spécifique

RTL be, 10 Septembre 2011 06h31

Les sans-papiers qui font du grabuge alors qu’ils sont enfermés dans des centres, en vue de leur rapatriement, seront bientôt susceptibles d’être transférés vers un centre fermé spécifique, a indiqué Melchior Wathelet dans les quotidiens Het Nieuwsblad et De Standaard.

Les sans-papiers qui font du grabuge alors qu’ils sont enfermés dans des centres, en vue de leur rapatriement, seront bientôt susceptibles d’être transférés vers un centre fermé spécifique, a indiqué samedi dans les quotidiens Het Nieuwsblad et De Standaard le secrétaire chargé de l’Asile et des Migrations Melchior Wathelet. Ce dernier précise qu’un projet en ce sens sera prochainement soumis au Conseil des ministres. Il en coutera 4 millions d’euros au budget.

160 places prévues

Dans ce nouveau centre sui generis seront enfermés des sans-papiers qui auront commis des actes de vandalisme en centre fermé classique mais également des sans-papiers qui commettent des troubles en ville comme ce fut le cas récemment dans le Seefhoek à Anvers. 160 places seront prévues pour ceux qui perturbent l’ordre public, vendent de la drogue ou commettent des agressions. 40 places seront également disponibles pour des personnes avec un "profil difficile".

Suivant
Imprimer l'article