Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Belgique - Prise d’otage de deux gardiens ; quatre prisonniers s’enfuient avec le fourgon cellulaire
(Le 10 octobre 2011)

ANDENNE Un dimanche pluvieux, gris et maussade. Une journée qui le fut d’autant plus pour deux gardiennes de la prison d’Andenne, hier. En fin de matinée, elles ont été prises en otage par quatre détenus. Tout s’est déroulé extrêmement vite.

Pour se faire la belle, les prisonniers ont utilisé des couteaux et des lames de rasoir. L’une des gardiennes a été blessée à la main et laissée pour compte sur le parking de la prison. Ils ont ensuite pris la fuite à bord d’un fourgon pénitentiaire avec l’autre.

Une course-poursuite s’est aussitôt engagée. Les malfrats ont forcé un barrage de police à Huy. C’est là que l’un d’eux a quitté ses complices. Les autres ont ensuite poursuivi leur route, non sans danger, en créant divers accrochages avec d’autres automobilistes.

Ils ont ensuite car-jacké la voiture d’un commerçant, toujours avec l’otage entre leurs mains. La course s’est achevée par un accident, à Florennes, l’occasion pour la police de les intercepter, vers 13 h. Game over ! Leur tentative fut avortée.

La gardienne, elle, a directement été prise en charge par les services de secours. Fortement choquée, elle n’a été que légèrement blessée. Les détenus sont loin d’être des enfants de chœur. Âgés de 53, 34 et 25 ans, ils ont été condamnés pour des faits graves tels que meurtre, assassinat et prise d’otages.

Le quatrième, toujours en fuite, n’est autre que Hamza Freha, né en 1981, condamné pour trafic de stupéfiants, et connu pour s’être enfui de la prison de Namur en décembre 2009.

Il avait été retrouvé le lendemain. “La police le recherche activement dans la zone où il a été déposé par ses complices” , a indiqué le procureur du Roi de Namur, Philippe Dulieu. Aucun mouvement de grève n’est prévu, mais les syndicats rencontrent ce lundi le ministre de la justice Stefaan De Clerck.

9/10/2011 http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/371384/quatre-detenus-se-font-la-belle.html

Le directorat-général des institutions pénitentiaires envisage de maintenir les portes des prisons fermées lorsque les gardiens sont pris en otages

BRUXELLES Les syndicats ne sont pas d’accord. "C’est jouer avec la vie des gardiens de prison", soulignent-ils lundi dans De Morgen.

Les détenus qui tentent de s’évader des prisons belges y parviennent souvent en prenant en otage du personnel. C’est encore de cette façon qu’une évasion a eu lieu dimanche à la prison d’Andenne.

"Chacun sait que nous sommes confrontés à un problème d’évasions avec prise d’otages", souligne Laurent Sempot de l’administration pénitentiaire qui ajoute qu’il faudrait peut-être arrêter d’ouvrir les portes des prisons lorsqu’un détenu prend en otage un gardien. A cet égard, la Belgique constitue une exception.

Les syndicats CGSP et CSC y sont opposés. "Actuellement, la règle prévoit que le personnel des prisons retarde une tentative d’évasion avec prise d’otage et cela pour permettre aux policiers d’arriver sur place et de l’empêcher. Si les gardiens doivent empêcher l’évasion en n’ouvrant pas les portes, on prend un risque irresponsable", selon Luc Neirynck (ACV).

Laurent Sempot affirme que la décision n’est pas encore prise. "Un audit est en phase finale et à la fin de cette semaine, le ministre de la Justice aura les résultats. C’est lui qui devra décider, même si cela n’est pas facile", souligne-t-il.

www.dhnet.be

Suivant
Imprimer l'article