Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Italie : un point sur les incarcérés de la manif à Rome du 15 octobre
(Le 8 novembre 2011)

Italie : un point sur les incarcérés de la manif à Rome du 15 octobre
9 des 13 incarcérés sortent de prison...

Nous apprenons par la presse ennemie qui finalement Giuseppe Ciurleo, Alessandro et Giovanni Venuto, Lorenzo Giuliani, Robert Scarlet, Stefano Conigliaro et Ilaria Ciancamerla sont sortis de la prison Regina Coeli (Rome) pour être transférés en résidence surveillée. Alessia Catarinozzi et Alessandra Orchi ont, elles, uniquement l’obligation de pointer. Par contre, Giovanni Caputi reste incarcéré.

Ces prochains jours, le tribunal examinera les cas de Valerio Pascali (incarcéré le 15 octobre avec les autres et toujours dedans) et de Fabrizio Filippi, surnommé "er pelliccia", accusé d’avoir lancé un extincteur pendant l’émeute. Puis ce sera au tour de Leonardo Vecchiolla, accusé de tentative d’assassinat pour avoir attaqué le blindé des carabiniers, et dont le juge de Rome a confirmé la détention provisoire émise par le tribunal de Chieti.

Traduit de l’italien de informa-azione, Mar, 08/11/2011 - 19:50


Et un nouvel arrêté...

Par contre, on apprend par la presse qu’un jeune romain de 19 ans a été arrêté dans matinée du 9 novembre pour les affrontements du 15 octobre à Rome. Actuellement placé en résidence surveillée, il est accusé de dévastation, pillage et rébellion avec circonstances aggravantes.

Traduit de l’italien de informa-azione, Mer, 09/11/2011 - 11:22


Des mineurs en résidence surveillée...

Cinq mineurs ont été placés ce matin 27 octobre en résidence surveillée, suite aux désordres de la manifestation des "Indignés" du 15 octobre dernier à Rome. Les jeunes, identifiés et mis en examen le jour même des affrontements, sont tous au casier vierge, et accusés de rébellion avec circonstances aggravantes et de dégradations suivies d’un incendie.
Ils avaient [selon les keufs] lancé des pierres, des bouteilles de gros pétards contre les forces de l’ordre après avoir incendié des poubelles pour faire une barricade, avant d’être arrêtés via Merulana. Tious les cinq, quatre de 16 ans et un de 17 ans, avaient été arrêtés en même temps qu’un groupe de six autres jeunes, par contre transférés -eux- en prison.

Traduit de l’italien de informa-azione.info, Ven, 28/10/2011 - 21:59

Suivant
Imprimer l'article