Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Lavaur (Tarn) : Un cocktail Molotov vise la police
(Le 16 novembre 2011)

Lavaur. Un cocktail Molotov vise la police

La Dépêche, 15/11/2011 08:14

Dans la nuit de dimanche à lundi, les locaux de la police municipale de Lavaur ont été attaqués. Vers 3 heures du matin, un cocktail Molotov a été lancé sur la porte d’entrée du bâtiment, situé au centre ville, en face de la halle d’Occitanie. La porte d’entrée a pris feu. L’alarme s’est déclenchée entraînant l’intervention des agents de la société de surveillance des bâtiments publics. L’alerte a été rapidement donnée aux secours. Les sapeurs pompiers et les gendarmes de Lavaur sont arrivés très rapidement sur les lieux. Le sinistre a été maîtrisé en quelques minutes.

Selon nos informations, les gendarmes ont trouvé sur place une bouteille de bière en verre. Cette bouteille a probablement servi à confectionner un engin incendiaire de façon artisanale. Son analyse pourrait amener les enquêteurs jusqu’aux auteurs de cet acte de malveillance. Les dégâts sont peu importants, mais à l’intérieur des locaux l’air était vicié par une forte odeur de fumée pouvant être gênante pour la secrétaire et les usagers. Malgré cet incident majeur, la continuité du service a été assurée. Bernard Carayon, le député maire de la ville a vigoureusement réagi à cette dégradation : « C’est intolérable. Ce geste peut être celui d’un imbécile. ça peut être aussi une vengeance : les policiers municipaux au même titre que les gendarmes sont sur le terrain. Je sais notamment leur présence constante à la sortie du lycée. Ils sont là pour empêcher les trafics de toutes sortes et notamment celui des dealers. Cette présence nuit au business des délinquants. La vengeance n’est donc pas à exclure ».

Il y a un an environ, la façade de la police municipale avait déjà été criblée de plombs tirés par un fusil de chasse.

Suivant
Imprimer l'article