Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Andenne (Belgique) : Menaces "sérieuses" contre les gardiens après la révolte
(Le 21 novembre 2011)

RTL, 21 Novembre 2011 14h19

ANDENNE - Le service minimum est toujours en cours à la prison d’Andenne suite aux émeutes de mercredi passé. Les détenus restent enfermés dans leurs cellules. Les agents ont eux été menacés.

Les agents pénitentiaires de la prison d’Andenne, dont plusieurs ont été menacés mercredi lors de l’émeute de détenus, sont désormais invités à garer leurs voitures personnelles dans l’enceinte de la prison, et non plus sur le parking du personnel à l’extérieur du site. "Il leur a été dit que l’on allait s’en prendre à leurs véhicules privés qui seraient notamment incendiés.

Les menaces proférées à l’encontre des gardiens sont prises très au sérieux, a expliqué notre envoyée spéciale Axelle Noirhomme.

Syndicats et direction vont se rencontrer cet après-midi pour tenter de voir de quelle manière il est possible de continuer le travail dans ces conditions. Depuis mercredi passé, les détenus sont maintenus dans leurs cellules. Il n’y a ni visite, ni préau, ni cours parce que les salles de classe ont été saccagées durant les émeutes.

Une note de service réglementant la pratique de la prière dans la prison avait déclenché mercredi soir une importante émeute à la prison d’Andenne. Les détenus avaient refusé de réintégrer leurs cellules et s’étaient livrés à un important saccage des lieux, boutant aussi le feu à certains endroits.

Suivant
Imprimer l'article