Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Nantes : un journaleux en reportage sur l’incendie de la Maison de l’Emploi attaqué
(Le 23 novembre 2011)

Nantes. Un journaliste agressé aux Dervallières

Le Télégramme, 23 novembre 2011 à 11h23

Nouvel incident dans le quartier des Dervallières. Après le jet, la semaine dernière, d’un cocktail molotov dans les bâtiments de la maison de l’emploi, un journaliste de la télévision locale Télénantes a été agressé, mardi, alors qu’il réalisait un reportage sur place.

Jeté à terre puis entouré par une dizaine de jeunes, il s’est réfugié dans la mairie annexe du quartier et a dû attendre le soutien des forces de police pour rejoindre son véhicule. Les nerfs semblent donc toujours à vif dans le quartier, qui a suivi au cours des dernières semaines le procès destiné à faire la lumière sur l’assassinat par balle, il y a trois ans, d’un jeune. A l’issue, un des prévenus a été condamné à 20 ans de réclusion.


Nantes : agression d’un journaliste aux Dervallières

MOP Nantes | 23/11/2011 à 15:42

Mise à jour à 15h37 : Suite à un entretien téléphonique avec la télévision locale TéléNantes, la venue du journaliste n’avait aucun rapport avec l’affaire deToko Botowamungu étant donné qu’il venait faire un repportage sur la reprise du travail des services publics à la Maison de l’emploi du quartier des Dervallières à Nantes suite à l’incendie de celle-ci, lorsqu’il a été agressé.

Suivant
Imprimer l'article