Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Virton (Belgique) : Attaque incendiaire contre un concessionaire Citroen
(Le 3 décembre 2011)

VIRTON - Hier matin, rue d’Arlon à Virton. Il est 7 h 45, hier matin quand Leslie Auphenne, le gestionnaire du garage Crucifix prend ses fonctions. Du show room, son regard est attiré par la couleur inhabituelle de véhicules garés sur le parking. « Je n’avais pas réalisé de suite que ces voitures avaient été incendiées ». Il y pense d’autant moins que le fait d’un incendie volontaire ne s’est jamais produit dans la région de Virton, ce premier cas étant confirmé par les pompiers de Virton. En fait, il est exactement 3 h 04 lorsqu’ils sont appelés pour éteindre un incendie de voitures. Les temps de passer des masques et les canons à mousse entrent en action. Le sinistre est circonscrit en moins d’une heure.

Le feu bouté à deux ou trois voitures ? Cela dit, le sinistre laisse les hommes du feu perplexes. Le feu s’est déclaré dans deux voitures encadrant un 3e véhicule. Vu les départs de feu, l’incendie volontaire devient très vite l’hypothèse la plus plausible, une question restant cependant en suspens. Le véhicule entre les deux épaves a-t-il été partiellement endommagé par le rayonnement et la chaleur du véhicule voisin en feu ou par une tentative qui a fait long feu ? Les enquêteurs devraient vraisemblablement en savoir un peu en lisant le rapport de la police scientifique passée sur les lieux dans la matinée. Préalablement, les policiers de Virton avaient constaté le sinistre. Quant aux voitures incendiées, Leslie Auphenne nous a précisé que c’étaient des véhicules non-roulants, les voitures des clients étant sécurisées à l’intérieur de l’enceinte du garage.

24/11/2011 http://www.lavenir.net/article/detail.aspx ?articleid=DMF20111125_00083349

Suivant
Imprimer l'article