Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Saint-Etienne : la Poste et les archives de l’Armée affectées par l’incendie géant
(Le 25 décembre 2011)

Saint-Etienne : la Poste et les archives de l’Armée affectées par l’incendie géant

AFP 25.12.2011, 21h22

L’important incendie d’une entreprise de conditionnement de Saint-Etienne, va perturber les activités de La Poste et des archives de l’Armée de Terre. Le sinistre était quasiment éteint dimanche soir, une trentaine d’heures après son départ.

« L’essentiel est éteint, seuls restent quelques foyers résiduels pour lesquels une vingtaines de sapeurs-pompiers seront maintenus sur place jusqu’à lundi matin », a déclaré le commandant Gilles Cornaire, du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de la Loire.
L’entrepôt de BBA Emballages, où sont employés une quinzaine de salariés, est totalement détruit, et les deux activités situées à proximité ne pourront par reprendre dans l’immédiat.
Une plate-forme de tri de La Poste dans laquelle travaillent 180 personnes est endommagée, notamment après l’écroulement partiel d’un mur.

Le maire de Saint-Etienne, Maurice Vincent, a déclaré dimanche dans un communiqué avoir « pris la mesure des dégâts importants causés au centre de tri postal, qui ne pourra fonctionner durant plusieurs mois, et pour lequel les responsables présents activent dès maintenant un plan de secours ». « Le déménagement des machines a commencé dimanche et l’activité de cette plate-forme va être redéployée dès lundi sur plusieurs autres unités de la région stéphanoise », a pour sa part dit le sous-préfet de la Loire Joël Mathurin.

Les archives de l’Armée de Terre vont également être affectées par ce sinistre. « Prévue le 2 janvier, la reprise de l’activité de l’Ediacat (Etablissement d’impression, de diffusion et d’archives du Commissariat de l’Armée de Terre) sera vraisemblablement repoussée car les dégâts occasionnés par l’incendie demanderont quelques semaines de travaux, toutefois les données stratégiques n’ont pas été atteintes par l’incendie », a ajouté M. Mathurin.

La chaleur a fait éclater des vitres du bâtiment et des fumées importantes s’y sont propagées. Installé depuis début 2010 dans un cube de 32.000 m2 sur trois niveaux de la zone industrielle de Molina-la-Chazotte, l’Ediacat y emploie 156 personnes.

Suivant
Imprimer l'article