Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Bologne : deux évasions du centre de rétention en quatre jours
(Le 28 décembre 2011)

Bologne : deux évasions du centre de rétention en quatre jours

Bologne, Décembre 22, 2011 - Il avait déjà tenté de s’échapper vendredi, en faisant face à deux policiers qui le surveillaient. Hier après-midi il a réussi, avec l’aide d’un groupe de 5-6 amis dont quelques femmes, à échapper à la vigilance des flics et a pu s’évader. Le protagoniste de l’évasion est un tunisien de 28 ans, déjà retenue au CIE*. Les jeunes d’Afrique du Nord a avalé une lame de rasoir et a été hospitalisé à St-Orsola, escorté par des policiers. La nuit dernière, profitant du moment des visites, certains de ses amis se sont présentéEs avec l’excuse de lui dire bonjour.

En fait, leur objectif était de le faire évader : ils ont attaqué les deux gardiens, afin de permettre au tunisien de prendre la fuite. Les policiers se sont débattus et ont essayé de le poursuivre jusqu’en bas des escaliers, mais l’avantage du fugitif lui a permis de disparaître sans laisser de trace. Ils se sont tou.te.s échappé.e.s, même les amis qui l’ont aidé.e.s. L’épisode a été relaté au procureur Enrico Cieri. Une enquête va être menée pour retrouver le tunisien et identifier ses complices. Les deux agents ont été rapidement secourus pour des blessures subies durant la bagarre.

Le même nord-africain avait causé les mêmes désordres vendredi dernier. Peu avant minuit, il demanda à être accompagné à la salle de bain. Il portait un objet que les gardiens lui ont demandé de montrer puis il se trancha le bras droit en s’en prenant physiquement à eux, tout en se dirigeant vers la porte. Intercepté et arrêté pour dommages, blessures et résistance à un officier public, il a ensuite accepté de subir une chirurgie pour enlever la lame. Pour cela il avait été ensuite placé à l’hôpital.

Bologne, 25 Décembre, 2011 - Enième révolte au CIE* rue Mattei. Vers 2h les migrants du centre ont commencé à protester et à jeter toutes sortes d’objets sur la police.

La police et l’armée sont intervenues pour rétablir le calme. Finalement, la situation est revenue à la normale, mais durant les violents affrontements, un Tunisien de 29 ans a réussi à escalader la clôture et à s’évader.

* : Centre d’Identification et Expulsion

Traduit de l’italien (informa-azione) par Le Chat Noir Emeutier, 27/12/2011

Suivant
Imprimer l'article