Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Paris : Autolib’ déjà victime de pannes et de vandalisme
(Le 2 janvier 2012)

Autolib’ déjà victime de pannes et de vandalisme

Figaro, 02/01/2012 à 16:11

Pas moins de 30 à 40 voitures sur les 250 actuellement en service ont régulièrement besoin d’être réparées.

Autolib’, la voiture électrique en libre-service dans Paris, connaît ses premières difficultés. En cause notamment : le vandalisme. Si le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre s’est plutôt bien passé, avec seulement trois rétroviseurs cassés et deux pare-chocs enfoncés, pas moins de 30 à 40 voitures, sur les 250 actuellement en service, doivent régulièrement repartir à la base technique de Vaucresson (Hauts-de-Seine) pour y être réparées, souvent à la suite d’actes de malveillance. Des vitres ont été brisées, des portes enfoncées à plusieurs reprises.

Il suffit d’un feu cassé pour sortir la voiture du circuit, le principe de précaution et les règles de circulation routière devant s’appliquer à la lettre s’agissant de véhicules mis à disposition du public. Sans quoi le client aurait beau jeu de se retourner contre le loueur. Pas question de se montrer léger avec la règlementation.

« Le problème, explique un chargé de maintenance de parc automobile, c’est que ces voitures ne sont pas issues de la grande série et qu’un rétro ou une catadioptre cassés sont plus difficiles à se procurer, puisque le stock est limité. »

Par ailleurs, des pannes ont été constatées, assez logiques puisque la voiture Bolloré « essuie les plâtres », estime un connaisseur. Selon une source, 4 ou 5 voitures seraient revenues au garage après avoir connu des soucis électriques liés aux fortes pluies de la semaine dernière. Un branchement de câble relié aux batteries situé sous le pont du véhicule aurait eu, sur certains modèles, un problème d’étanchéité. « Rien de grave », assure un cadre de la société de maintenance. Selon lui, « l’épreuve de l’hiver, c’est surtout celle du froid. Or les températures sont plutôt clémentes en ce moment... » Reste à maîtriser l’incivilité de certains automobilistes...

Suivant
Imprimer l'article