Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Palerme & Turin : l’extrême-droite se prend des coups
(Le 6 janvier 2012)

Palerme & Turin : l’extrême-droite se prend des coups

Traduit de l’italien de coupures de presse reproduite sur informa-azione, Ven, 06/01/2012

Palerme : Un molotov a été lancé hier vers 23h contre le bâtiment situé Via Paolo Paternostro 43, qui héberge les locaux de Giovane Italia, organisation de jeunesse du parti Popolo della libertà [l’UMP italienne, NdT]. Le molotov a dégradé l’entrée du bâtiment.
« Notre local, déclare un responsable de ce mouvement de jeunes, est régulièrement l’objet d’attaques et de dégradations. Il y a quelques semaines, lors d’une manifestation des étudiants liés au centre social Anomalia, des jeunes au visage couvert ont jeté de la peinture contre les murs de notre local et lancé des pierres contre les fenêtres ». Selon lui, il s’agit d’un geste d’intimidation contre l’organisation samedi prochain d’une manifestation en mémoire des jeunes tués via Acca Larentia en 1978 [Ndt : le 7 janvier 1978 à Rome, deux fascistes du Fronte della Gioventù ont été tués alors qu’ils sortaient du local du parti fasciste MSI, le troisième par les flics en soirée lors d’affrontements en réaction. Le double nettoyage a été revendiqué par les Nuclei Armati di Contropotere territoriale].
Toujours dans la nuit à Palerme, des tags sont apparus en centre ville : « 10 100 1000 Acca Larentia ».

Turin : Moments de tension hier entre des militants de Fiamma Tricolore [parti d’extrême-droite, NdT] et une dizaine d’anarchistes. Deux jeunes de Fiamma ont, selon eux, été agressé à coups de poings et pieds pendant qu’ils distribuaient des tracts sur le marché de Porta Palazzo, l’un d’eux a le nez en miettes.

Suivant
Imprimer l'article