Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Amiens : au marché du Colvert, à propos de...
(Le 20 février 2012)

Une voiture de police brûle au quartier Nord

Courrier Picard, Dimanche 19 Février 2012, 19h15

La tension est montée ce dimanche midi au nord d’Amiens. Deux voitures ont été brûlées.

Au moins deux véhicules, dont une voiture de la police municipale, ont dévorés par les flammes ce dimanche midi au quartier Nord d’Amiens.

D’après nos premières informations, une fourgonnette de la police qui se trouvait en stationnement au niveau de l’Atrium avenue de la paix a été visée.

Jets de projectiles sur la police

Des témoins disent avoir vu plusieurs jeunes gens tourner autour du véhicule peu avant son embrasement. Chargés de la police des marchés, les agents municipaux avaient stationné leur véhicule près du marché du Colvert.

Voyant leur véhicule en feu, les policiers municipaux se sont approchés et ont alors reçus divers projectiles de la part d’une quinzaine de personnes encagoulées.

Une autre voiture victime du feu

Une deuxième voiture, une Renault mégane break, qui était stationnée à proximité du véhicule des fonctionnaires de la police municipale est une victime collatérale. Elle a également été complètement ravagées par l’incendie qui s’est propagé.

Les pompiers sont intervenus pour maitriser le sinistre qui n’a pas fait d’autres dégâts. La police nationale quadrille le secteur.

Les autorités ne font état d’aucune blessure, ni côté police ni côté incendiaires.

Renforts demandés

Aucune interpellation n’a été effectuée. Une enquête a été ouverte. Aucun nouveau trouble n’a été constaté depuis les faits, selon la préfecture. Un renfort de forces mobiles (gendarmes ou CRS) a tout de même été demandé,

Dans le quartier, chacun s’observe, le climat n’est pas à l’émeute.

Communiqué commun du maire et du préfet

Dans un communiqué commun, le préfet de la Somme, Michel Delpuech, et le maire d’Amiens, Gilles Demailly (PS), ont condamné « avec la plus grande fermeté ces incidents », évoquant des « actes inadmissibles et intolérables qui n’ont aucune justification » et apportant leur « entier soutien aux policiers municipaux pris à partie ».


Gilles Demailly : « C’était prémédité »

Courrier Picard, Mardi 21 Février 2012

Le maire s’est rendu à l’Atrium hier, entouré de ses principaux collaborateurs, afin d’assurer les agents municipaux de son soutien. Il rencontrera les syndicats mercredi.

Le maire s’est rendu à l’Atrium hier, entouré de ses principaux collaborateurs, afin d’assurer les agents municipaux de son soutien. Il rencontrera les syndicats mercredi.

Selon le maire d’Amiens, les violences qui se sont produites dimanche sur le marché du Colvert étaient « préparées et préméditées ». Il demande à la police et à la justice d’agir.

Lors d’un point presse hier après-midi, le maire Gilles Demailly a estimé que les violences qui se sont déroulées dimanche midi en marge du marché du Colvert étaient « préparées et préméditées ».

Plusieurs éléments, selon lui, accréditent cette hypothèse : « Les caméras de vidéosurveillance avaient été détruites. Des lampadaires avaient été mis hors d’état de fonctionner place du Colvert et square Gauguin. Et des policiers municipaux ont été gênés dans leur mission, tout cela vendredi et samedi. Enfin, selon nos informations, les auteurs étaient beaucoup plus âgés que les habituels gamins qui parfois se livrent à des jets de pierres. »

Suivant
Imprimer l'article