Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Bruxelles : Intervention dans les métros pour harceler les eurocrades
(Le 23 mars 2012)

Eurocrade bouffe ta cravate

Indy Bruxelles, jeudi 22 mars 2012 15:25 par des (un peu trop) matinaux

Petite intervention dans les métros bruxellois à l’attention de tous ceux qui s’arrogent le droit de diriger nos vies.

Ci-dessous vous trouverez un tract qui a été distribué en chanson dans les stations de métros bruxellois où fluctuent les eurocrates.

Des affiches ont été placardées sur les vitres des métros. A notre grande joie nous avons trouvé la station Schuman déja peinturlurée de différents tags à notre arrivée.

Voici le tract, en PDF, et le détournement de la chanson, tralalalalère... :

En ces temps de crise économique, il va falloir nous serrer la ceinture. Manque de pot, nous n’avions déjà plus de ceinture.

Alors, à tous ceux qui gèrent l’Union Européenne, aux gouvernements et à ceux qui s’arrogent le droit de diriger nos vies, quelques éclaircissements :

Si vous croyez qu’on est soumis au point de ne même plus réagir à vos entourloupes, vous vous foutez le doigt dans l’oeil.

Parce que quand y s’agit de détruire des quartiers entiers, de déplacer des populations vers l’exterieur de la ville pour coloniser de nouveaux espaces, bande de rapaces, là y en a du fric.

Y a pas de crise économique dans le bâtiment. Y aura toujours des maçons pour construire vos prisons, toujours des matons pour donner vos leçons, des avions pour vos expulsions, des patrons pour nous prendre pour des cons.

Vos mesure d’austérité, c’est du fl an. Félicitation, quand il s’agit de mater les populations vous trouvez toujours de nouvelles options. Nous dresser les uns contre les autres c’est votre solution.

Diviser pour mieux regner. A coup de lois et de décrets, vous légalisez la pauvreté pour essayer de nous faire oublier ce qu’est la liberté. Et vous nous dites encore d’aller voter, d’appouver votre démocratie qui nous fait gerber. Liberté d’expression, de réunion, d’avoir des loisirs et des congés payés... Vous nous prenez vraiment pour des pions. Avec ou sans papiers, on n’est toujours bons qu’à aller travailler.

Ca c’est sûr, des emplois vous en créez. On peut devenir flic, vigile, ou gardien de la paix. Les pauvres de hier sont les fl ics d’aujourd’hui ! Qui bossent à votre sécurité.

Faudra pas vous étonner quand la guerre sociale va éclater !
Soyons résolus de ne plus servir, et nous voilà libres.

Suivant
Imprimer l'article

  Voilà le tract
PDF - 168.8 ko