Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Arrestations No-Tav : Une lettre de Juan à propos de la solidarité
(Le 7 avril 2012)

Une lettre de Juan à propos de la solidarité

Les deux lettres qui suivent datent de la fin du mois de février dernier. La première est une réponse de Juan (arrêté le 26 janvier dernier à Rovereto lors de la vague d’arrestations en Italie pour frapper la lutte contre le TGV en Val Susa, et depuis incarcéré à la prison de Trento) à une lettre de "solidarité" envoyé par l’AutAut 357, un "espace social" occupé à Gênes. La lettre de Juan pose quelques jalons pour que cette notion de solidarité ne soit pas vidée de tout sens...
On peut trouver une autre lettre de Juan depuis la prison ici, et une discussion similaire entre le compagnon Alessio et un message de solidarité de centres sociaux de Naples .

Lettre de l’Aut Aut 357

Salut Juan,

Cette lettre t’arrive de Gênes de la part de tous les camarades.

Nous sentons qu’il est nécessaire de t’écrire, pour te dire que nous sentons que ce qui t’arrive, à toi et à tous les camarades incarcérés, ne fait que renforcer encore plus notre détermination à porter en avant cette lutte, juste et belle.

La répression que nous vivons ne fait qu’accroître la conscience d’être unis et compacts, comme le démontrent les initiatives et les messages qui se propagent d’une partie à l’autre de l’Italie. Nous savons que vous êtes conscients de ne pas être seuls, et nous voulons vous le dire aussi avec cette lettre.

Le mouvement est certainement en train de traverser un passage difficile, mais en même temps formateur et aggrégeant : ce que nous faisons sur les places de toute l’Italie, nous le faisons pour vous, pour nous-mêmes, pour le Val Susa.

Continuons notre lutte camarades, vous reviendrez bientôt parmi nous dans les rues des villes, sur les sentiers des montagnes, tous ensemble.

Une grande accolade de Gênes.

AUT AUT 357


Réponse de Juan à la lettre de l’AutAut

Je pense qu’il est nécessaire que je vous écrive en tant qu’AutAut, sans hypocrisie ou mensonges.

Je suis d’avis que la solidarité peut être plus ou moins acceptée, et surtout que, de mon point de vue, elle doit avoir un minimum de cohérence.

Par exemple, vous ne savez pas que j’ai habité à Zena (Gênes) pendant presque quatre ans, jusqu’à mon incarcération il y a peu (six mois) suite à un vol et des affrontements dans la vallée.

Tout cela pour vous dire que votre ligne politique, que j’ai eu l’occasion de connaitre en habitant à Gênes, m’a paru aberrante et contraire à mes principes. Sans doute vous ne voulez pas cette fois-ci, faire de distinctions entre les “bons” et les “méchants”, les “innocents” et les “coupables”, mais en d’autres occasions, vous avez fait ces distinctions, et pas qu’un peu ! Et parfois, y compris contre mes amis !

Une telle ligne politique ne me plait pas, elle me semble venir de politiciens, je la déteste, et je lutte aussi contre elle.

Je ne vais dresser aucune liste, vous la connaissez, et mes amis et compagnons également, c’est suffisant. Je veux vous dire simplement et sans hypocrisie que vous n’êtes pas mes compagnons.

Les compagnons, à mon humble avis, se choisissent réciproquement !
La solidarité est une pratique qui peut être acceptée en toute complicité et sincérité, et cela ne me semble justement pas le cas. Je ne veux pas ouvrir un débat avec vous, j’exige simplement que vous ne me nommiez même pas, d’aucune façon.

Attentivement,
Juan

Pour lui écrire :
Juan Antonio Sorroche Fernandez
Casa Circondariale
Via Beccaria, 134 - Loc. Spini di Gardolo
38014 Gardolo - TN

Traduit de l’italien par Base de données et corrigé par nos soins, à partir de informa-azione, Sab, 07/04/2012

Suivant
Imprimer l'article