Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Quelques brèves belges (mars/avril 2012)
(Le 9 avril 2012)

Charleroi - Encore des incendies, une Porsche cramée

CHARLEROI - Deux véhicules ont été volontairement incendiés, ce samedi soir, sur la place Destrée à Gilly. Une Porsche et une Renault Clio ont été réduites en cendres. Deux autres voitures avaient été aspergées d’essence, mais l’intervention rapide des pompiers de Charleroi a pu empêcher leur destruction. Cet incendie criminel fait suite à un fait identique, survenu à Gilly mardi dernier. Quatre voitures avaient été incendiées. La police locale de Charleroi a renforcé ses patrouilles de sécurisation dans le secteur.

RTL, 9/4/2012


Bierbeek - Pas de recyclage du capital

BIERBEEK - Dans la nuit, des inconnus ont mis le feu à un camion de l’entreprise des déchêts SITA. La cabine du véhicule, garé sous le pont de l’autoroute E40, a été détruit.

nieuwsblad.be, 3/4/2012


Charleroi - Incendies volontaires dans le quartier chaud de Gilly

GILLY - Des cocktails Molotov ont été jetés contre quatre véhicules stationnés sur la place Ferrer à Gilly, mardi peu avant 23 heures. Selon les premiers éléments recueillis par la police locale de Charleroi, des témoins auraient aperçu un individu muni d’un sac à dos jeter les bouteilles enflammées sur ces véhicules, garés aux quatre coins de la place. Malgré l’intervention des pompiers de Charleroi, les quatre voitures ont été fortement endommagées, voire détruites. La police locale a dépêché plusieurs équipes sur place. Les patrouilles menées dans le quartier n’ont toutefois pas permis d’intercepter l’auteur. (4/4/2012)


GILLY - Important incendie cette nuit dans une usine de recyclage à Gilly. L’entrepôt contenait une quantité importante de palettes en bois. Vu l’importance du sinistre, le plan catastrophe a été déclenché. Un pompier a été légèrement blessé. Le site est sous surveillance et le restera tout ce samedi. Le feu a pris vendredi soir dans un entrepôt situé avenue du Caporal Debatty à Gilly (Charleroi). Ce dernier contenait une quantité importante de palettes de bois, qui se sont rapidement enflammées. Les flammes étaient impressionnantes. Selon les pompiers de Charleroi, elles atteignaient plus de 20 mètres de hauteur. Le plan catastrophe a été déclenché. Vu l’importance du foyer, plusieurs équipes de pompiers ont été mobilisées sur les lieux. Ceux de Charleroi sont intervenus et ont reçu des renforts de Sambreville, Jumet, Fleurus, Thuin et La Louvière. Le feu s’est étendu à la structure du bâtiment après avoir pris au niveau des palettes. Les hommes du feu ont laissé bruler les palettes, ils ont rapidement protégé l’entrepôt où il y avait des tracteurs, des cuves à mazout et des bonbonnes de gaz. Un pompier a été légèrement blessé selon Thierry Cosse, sergent à la caserne des pompiers de Charleroi, joint par Daniela Prépéliuc pour Bel RTL. Samedi en début de journée, les pompiers avaient prévu de rester plusieurs heures sur place pour circonscrire le sinistre. Mais même si le feu est sous contrôle, les pompiers sont toujours sur place. Ils se relaient ce samedi pour surveiller le site.
Il va maintenant falloir établir l’origine du sinistre, d’autant plus curieux que la même firme avait été victime d’un sinistre en septembre dernier. Selon les premières constatations, l’incendie est d’origine suspecte et une enquête de police a été ouverte. (3/4/2012)


Wandre - Commerçant de voitures en feu

WANDRE - Un violent incendie s’est déclaré dans la nuit de dimanche à lundi chez Meacci, un commerçant de voitures rue du Pont à Wandre. À l’arrivée des pompiers de Liège, deux camions, une voiture et de nombreux pneus étaient en feu, ce qui a provoqué un important dégagement de fumée dans les environs. Les dégâts sont importants et une enquête est en cours afin de connaître la cause de cet incendie. En effet, selon les premiers éléments de l’enquête, l’origine du sinistre pourrait être criminelle.

Dhnet, 3/4/2012


Braine-l’Alleud - On n’aime pas le commerce

BRAINE-L’ALLEUD - Lundi à 3 h 40, les vitrines de trois commerces situés dans la rue de l’Ancien Bourg, à Braine-l’Alleud, ont été brisées par des pavés.

Dhnet, 3/4/2012


Seraing - L’école, ça brûle

L’école communale de la rue Deleval à Seraing a été la proie d’un incendie, dans la nuit de vendredi à samedi. Le feu a pris dans deux conteneurs situés dans la cour de l’école. Les flammes se sont communiquées rapidement à une partie de l’établissement, dont une classe qui est entièrement détruite. L’installation électrique a également subi de gros dégâts et le bâtiment a été endommagé par les fumées. Selon les premières constatations, l’incendie est d’origine suspecte et une enquête de police a été ouverte.

DHnet, 2/4/2012


Bruxelles - Vengeance contre les agents de sécurité de la STIB

Mardi soir, alors qu’ils intervenaient pour calmer un passager agressif, deux agents de la Stib se sont vus menacés de représailles. Le forcené a tenu promesse : il a retrouvé les deux intervenants au dépôt d’Haren et les a poursuivis, une arme à la main.

Vers 21 heures, mardi, l’alarme a été tirée dans un bus de la ligne 64. Une patrouille d’agents de la Stib s’est directement dirigée vers la place du Luxembourg où l’incident avait été signalé. L’individu avait eu le temps de prendre la fuite mais des témoins ont indiqué aux agents la direction à prendre.

Ils sont parvenus à débusquer le fauteur de troubles, l’ont maîtrisé et ont appelé la police. En attendant que la patrouille arrive, l’homme a commencé à menacer les agents : “ je vais te tuer ”, “ je vais te retrouver ”.

Le trublion a été embarqué par la police de Bruxelles-Ixelles et auditionné, avant d’être relâché.

Vers 1h20, il s’est présenté au dépôt d’Haren. Il était armé. À cet instant, les deux agents revenaient justement au dépôt à bord de leur véhicule Stib. Ils ont rapidement identifié le forcené et, pris de panique, ont donné un bon coup d’accélérateur. Ce dernier n’a pas hésité à poursuivre le véhicule de la Stib en exhibant son arme. Mais les agents ont fini par le semer. Aucun coup de feu n’a donc été tiré mais le suspect n’aurait pas été interpellé de suite. Mercredi, les deux victimes étaient en arrêts de travail. Ils ne cachent pas qu’ils ne sont pas rassurés et qu’ils craignent de nouvelles représailles.

Lacapitale.be, 29/3/2012

Suivant
Imprimer l'article