Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Andenne (Belgique) : Prise d’otage, matons blessés et évasion de la prison
(Le 10 avril 2012)

ANDENNE - Une prise d’otage a eu lieu à la prison d’Andenne. Un détenu a pris en otage un agent pénitentiaire, une femme. Il a utilisé un couteau artisanal et emmené l’otage à l’extérieur. La police, qui l’avait pris en chasse, l’a finalement intercepté sur un pont à Bas-Oha.

L’auteur de la prise d’otage dimanche après-midi à la prison d’Andenne n’a pas agi seul, a indiqué dimanche soir le parquet de Namur. Un second détenu a été interpellé à l’intérieur de l’établissement pénitentiaire avant de pouvoir prendre la fuite, a ajouté la substitute du procureur du Roi de Namur. Outre l’otage emmenée par le premier détenu, trois autres agents pénitentiaires ont été légèrement blessés par les deux auteurs, armés d’un couteau, a rapporté le parquet. L’un d’eux est plus grièvement blessé au visage, selon les délégués syndicaux de la prison d’Andenne.

Dimanche, aux alentours de 16h15, à la sortie du préau, deux détenus ont pris en otage au moins une gardienne pénitentiaire et en ont blessé trois autres. Un des auteurs a été interpellé dans l’enceinte de la prison. L’autre s’est enfui avec l’otage. Il a car-jacké une voiture à la sortie de l’établissement et s’est enfui en direction de Bas-Oha (Wanze). Il a été interpellé à 16h55 à Bas-Oha par la police d’Andenne et de Huy. L’audition des différents protagonistes permettra de connaître les circonstances exactes de la prise d’otage.

Christos Sagos, 46 ans, a été placé lundi sous mandat d’arrêt après sa prise d’otage dimanche à la prison d’Andenne. Il y était incarcéré depuis mars 2012 et totalisait des condamnations pour plus de 20 ans d’emprisonnement (braquages et vols avec violence). En 1997, il avait tenté de s’évader de la prison de Lantin et en 1991, il avait bénéficié d’un congé pénitentiaire qu’il avait prolongé en cavale.

Grève à la prison

Les agents pénitentiaires de la prison d’Andenne ont décidé, dimanche vers 21h30, à la suite d’une assemblée générale de partir en grève "sous le coup de l’émotion", a indiqué Pascal Longrée, délégué CSC Services Publics. Cette grève fait suite à une nouvelle prise d’otage. Les gardiens attendent une réunion mardi avec un représentant du cabinet de la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom, les délégués syndicaux et les directions générale et régionale des prisons. "Nous voulons discuter de tout ce qui ne va pas", a expliqué Pascal Longrée. Depuis les émeutes en novembre, où les détenus s’étaient rebellés à la suite de l’interdiction de prier dans les couloirs, le régime pénitentiaire est devenu strict et sécuritaire.

"Les détenus se rendaient en flux tendu, deux par deux, dans le préau de manière sécurisée. Mais cela prenait beaucoup de temps. Alors, nous avons assoupli ce régime, en les faisant passer dans le sas, aile par aile. Mais c’est difficile de tout faire tourner correctement. Il faut trouver une solution", a expliqué le délégué CSC Services Publics. La prison a été sécurisée par les agents pénitentiaires, après la prise d’otage. Contactée par le directeur de la prison d’Andenne, la police de la zone d’Andenne devrait prendre le relais durant la nuit de dimanche à lundi. Dimanche, vers 16h15, deux détenus ont tenté de s’évader, blessant quatre gardiens à l’arme blanche. L’un d’eux s’est enfui avec une otage. Ils ont tous deux été rapidement interpellés.

RTL.be, 10/4/2012

Suivant
Imprimer l'article