Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Nueil-les-Aubiers (Poitou) : pas de bus scolaires, pas d’école ?
(Le 14 avril 2012)

Incendies en série à Nueil-les-Aubiers (79)

France3 Poitou-Charentes, 14/04/2012 | 19:12

Quatre bus de transport scolaire, un hangar et une voiture ont brûlé ; 19 autres voitures ont aussi été vandalisées.

Une série d’incendies a frappé la nuit dernière Nueil-les-Aubiers (79), paisible commune de 5 000 habitants. Quatre bus - dont 3 appartenant à la société de voyage Richou- ont brûlé dans un hangar de 500 m2. Une voiture a également été incendiée sur le parking de la mairie.

Par ailleurs, dix-neuf voitures ont été vandalisées : les quatre roues de tous les véhicules ont été crevés.

Les gendarmes ont ouvert une enquête : la piste criminelle est bien évidemment privilégiée.


Quatre bus incendiés dans les Deux-Sèvres

Charente libre, 14 Avril 2012 | 12h17

Une voiture et quatre autobus scolaires ont été incendiés volontairement dans la nuit de hier à aujourd’hui à Nueil-les-Aubiers, ville de 5000 habitants des Deux-Sèvres, dans une série de trois départs de feux distincts, a-t-on appris auprès des gendarmes et des pompiers. Peu après minuit, les pompiers ont été appelés pour un premier départ de feu sur une automobile [une Mercedes, selon un autre journal], puis une nouvelle fois à 1h50 pour circonscrire un second incendie sur un bus scolaire dont les flammes se sont propagées à la remorque d’un camion transportant des palettes en bois.

À 2h43, les pompiers étaient de nouveau appelés pour s’attaquer à l’incendie d’un hangar de 500 m2 où étaient stationnés trois autres autobus scolaires. L’entrepôt du transporteur, situé en centre-ville et qui contenait une cuve à fioul, a été totalement détruit, de même que les autobus dont il ne reste "que les carcasses", ont indiqué les gendarmes. Par précaution, une douzaine de riverains du hangar avaient été évacués durant la nuit. Par ailleurs, 19 voitures sur un parking ont été vandalisées et leur pneus crevés. La brigade de recherche de la compagnie de Bressuire est chargée de l’enquête et des techniciens en investigation criminelle effectuaient des prélèvements.

"C’est l’étonnement le plus total. Je suis scandalisé et excédé par ce genre d’actes", a confié le maire sans étiquette, de la commune, Philippe Brémond. Selon lui, sa "commune rurale n’est pas habituée à ce genre d’actes" et les habitants lui ont fait part de leur "agacement" et de leurs "inquiétudes". "Est-ce que ce sont des locaux, des gens de l’extérieur, quelles étaient leurs motivations ? J’espère que l’enquête pourra nous dire tout ça rapidement", a-t-il ajouté.

Suivant
Imprimer l'article