Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Tournai (Belgique) : un engin artisanal met le feu à la toiture des greffes de la prison
(Le 15 avril 2012)

Début d’incendie à la prison de Tournai

RTLbe, 15 Avril 2012 08h11

À la prison de Tournai, la nuit a été agitée. Un incendie criminel s’est déclaré dans l’aile C. Un des prisonniers a lancé par la fenêtre de sa cellule un produit inflammable qui a atterri sur la toiture des greffes. L’incendie a rapidement été maitrisé. Aucun blessé n’est à déplorer, les agents ont repris le travail.

En soutien avec leurs collègues d’Arlon, les gardiens de la prison de Tournai ont entamé samedi une grève de 24h. Le travail a repris dimanche à 06h00 du matin. Durant la nuit, un incendie criminel s’est déclaré dans l’aile C. Les détenus étaient surveillés par la police de la zone du Tournaisis. Vers 23h00, celle-ci a dû faire appel aux pompiers de Tournai pour un début d’incendie. Le feu a pris dans la partie supérieure des sanitaires des greffes de l’aile C, qui accueille une centaine de personnes, à 85% des prisonniers en détention préventive. "Un des prisonniers de l’aile C a réussi à lancer par la fenêtre de sa cellule un produit inflammable sur la toiture des greffes. On s’interroge sur la présence de ce produit dans une cellule. Cela prouve une fois de plus la dangerosité de notre métier", a déclaré dimanche matin un des gardiens.

Service minimum

Malgré ce début d’incendie, rapidement circonscrit, les gardiens ont repris le travail dimanche à 06h00 du matin. "Ce sera un service minimum jusque lundi. Il n’y aura aucun mouvement en dehors des cellules. Ni visites, ni préau, ni ateliers. Le petit déjeuner et les repas du midi et du soir seront donnés par les surveillants. Afin d’éviter tout incident, nous serons accompagnés par des maîtres-chiens de la police de Tournai", précise notre interlocuteur. C’est afin de soutenir leurs collègues d’Arlon, dont deux gardiens ont été agressés vendredi soir, que les agents tournaisiens sont spontanément entrés en grève samedi.

Suivant
Imprimer l'article