Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Les Clouzeaux (Vendée) : la seule église qui illumine est celle qui brûle [mis à jour]
(Le 29 avril 2012)

Les Clouzeaux. L’église vandalisée en plein jour

Ouest France, dimanche 29 avril 2012

L’église des Clouzeaux a subi samedi de gros dégâts. Personne n’a rien vu, rien entendu. L’enquête débute.

« C’est la première fois que j’assiste à ce type de dégradations. C’est assez désespérant, assez traumatisant », confie l’abbé Bernard Rabiller, d’une voix encore emplie d’émotion. Aux Clouzeaux, la « stupeur » a frappé ce week-end les membres de la communauté religieuse de la paroisse, et plus largement les habitants de la commune. Car hier samedi, en pleine journée, l’église Saint-Pierre a été vandalisée.

C’est un bénévole, venu fermer l’église au public samedi soir, qui a alerté les pompiers vers 20 h. Une épaisse fumée s’échappait de l’édifice. Elle provenait d’un feu qui a totalement détruit l’autel. Derrière cette épaisse fumée, de nombreuses dégradations ont également été découvertes : chaises, bancs, croix, panneaux, chandeliers ont été renversés, brisés. Des fils électriques ont été arrachés.


La Roche-sur-Yon
Eglise dévastée aux Clouzeaux : trois jeunes interpellés

Ouest France, vendredi 04 mai 2012

Samedi dernier, en pleine journée, l’église des Clouzeaux a été entièrement vandalisée : fils électriques arrachés ; chaises, bancs, croix, panneaux, chandeliers et pupitres sont renversés et brisés. L’enquête de voisinage a permis de remonter vers trois jeunes jeunes de la commune. Hier, un Cluzelien de 14 ans a été interpellé et a reconnu les faits. Ce matin, deux autres jeunes de la commune (un garçon de douze ans et une fille de treize ans) ont été entendus. Le préjudice s’élève entre 50 000 et 70 000 €. « J’entends bien demander à ces jeunes personnes et à leurs parents de venir avec moi à l’église, pour qu’ils se rendent compte des dégâts qu’ils ont commis », explique écoeuré, le maire de la commune Jacques Peroys. Les trois jeunes vandales seront convoqués devant le juge des enfants en juin. Les infractions reprochées : dégradation par incendie, dégradation agrravée en réunion.

Suivant
Imprimer l'article