Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Liège (Belgique) - L’oppression a un nom et une adresse
(Le 30 avril 2012)

lacapitale.be, 30/4/2012

LIEGE - Cette nuit, Didier Reynders, ministre fédéral des Affaires Etrangères a été victime de vandalisme. Un individu s’en est pris à sa façade, la faisant passer de bleue à rouge. "Il y a du débris de verre sur le trottoir et de la peinture rouge partout", nous explique-t-il. "C’est du vandalisme pur et simple. J’ai appelé la police..."

C’est par un tweet que le ministre a exprimé, ce matin, son mécontentement : "Agitation rouge cette nuit sur ma façade quartier Saint-Léonard". Nous venons de contacter Didier Reynders, qui qualifie ce geste de ”vandalisme pur et simple. ” ”Un voisin m’a gentiment prévenu ce matin. Il a été réveillé vers 3h du matin par un bruit d’explosion ”, a-t-il expliqué. La bouteille a atterri sur l’appui de fenêtre de Didier Reynders. ”Du liquide de couleur rouge a teint les pierres bleues de l’appui de fenêtre.” Voilà donc la façade bleue du ministre MR teintée de rouge.

"Il y a du débris de verre sur le trottoir et de la peinture rouge partout. J’ai contacté le service propreté de la ville de Liège mais personne ne répond. La police est en route pour dresser un constat. ” Ce n’est pas la première fois que le ministre est victime de vandalisme. En effet, Didier Reynders a récemment dû nettoyer sa façade de quelques tags inconvenants.

Suivant
Imprimer l'article