Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Bruxelles : Hostilités à l’égard des eurocrates
(Le 4 mai 2012)

« Eurocrate, sers-toi de ta cravate » choque à Bruxelles

Le Soir, jeudi 03 mai 2012, 15:22

Des autocollants placardés dans le quartier européen à Bruxelles s’attaquent aux eurocrates en poste dans la capitale.

BRUXELLES - Un courrier a été adressé cette semaine à Herman Van Rompuy, à Jose Manuel Barroso et Herman Schulz pour dénoncer le placardage d’autocollants dans le quartier européen de Bruxelles.

Ceux-ci, au message explicite, appellent les eurocrates à « se servir de leur cravate ». L’autocollant montre un fonctionnaire européen pendu à sa cravate, surmonté du slogan et du drapeau européen.

Des voitures officielles de l’Union européenne et des eurocrates en poste à Bruxelles ont été visés par ces attaques, certains d’entre eux étant même agressés physiquement par des activistes.

« La prochaine étape sera à n’en pas douter des blessures physiques” écrivent l’Union Syndicale, la Federation of European Civil Servants et Renouveau & Démocratie dans leur lettre à Herman Van Rompuy citée par le Telegraph. Selon le European Voice, d’autres stickers “anti-Eurocrate” circulent actuellement dans le quartier européen, notamment à la gare Schuman où des flyers auraient été distribués.

La STIB et la police de Bruxelles affriment ne pas avoir été alerté d’intimidation sur les quais de métro ou de gare. Dans leur lettre à Herman Van Rompuy, les syndicats européens affirment que par le passé, les agressions à l’encontre de personnel européen se produisaient déjà de façon sporadique, mais qu’elles ont tendance à se multiplier ces dernières années avec les négociations sur les salaires des fonctionnaires européens, note encore The European Voice.

Lire ici la lettre complète des syndicats.

Lire ici un exemple d’un tract hostile distribué.

Suivant
Imprimer l'article