Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Marseille : Une permanence UMP incendiée
(Le 3 juillet 2006)

Marseille : Une permanence UMP incendiée

NOUVELOBS.COM | 03.07.06 | 13:31

Deux personnes circulant à scooter auraient lancé un cocktail Molotov sur la permanence de l’UMP, située dans le Ve arrondissement de Marseille.

Une permanence de l’UMP, située dans le Ve arrondissement de Marseille, un quartier proche du centre-ville, a été détruite par un incendie dans la nuit de dimanche à lundi 3 juillet, a-t-on appris de source policière. Les dégâts, qualifiés d"’importants", seraient consécutifs à un jet de cocktail Molotov. Vers 2h30 du matin, deux personnes circulant à scooter auraient brisé une vitre, puis jeté l’engin incendiaire à l’intérieur.

"Une atteinte"

Les marins-pompiers ont été rapidement dépêchés sur les lieux, mais l’incendie avait déjà causé des dommages considérables. Aucune personne n’a toutefois été blessée. Dans un communiqué, Renaud Muselier, premier adjoint au maire de Marseille et secrétaire départemental de l’UMP, dénonce lundi "une atteinte à la liberté et à la démocratie". L’enquête a été confiée à la brigade criminelle de la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Marseille (Bouches-du-Rhône).

(AP)

==================

Cocktails Molotov contre la permanence de Muselier

20 Minutes | édition du 04.07.06

La permanence UMP de Renaud Muselier, premier adjoint au maire de Marseille, a été presque entièrement détruite par un incendie criminel dans la nuit de dimanche à lundi, a-t-on constaté hier. « D’après les témoins, deux jeunes gens en deux-roues se sont arrêtés devant le bâtiment vers 2 h 30 du matin, explique Renaud Muselier. Ils ont cassé la vitre de mon bureau et ont jeté des cocktails Molotov. » Le feu a presque entièrement détruit le local, faisant s’écrouler une partie du toit. Seule la salle de réunion, au fond du bâtiment, a été relativement épargnée. Ancienne permanence du maire Jean-Claude Gaudin, le local de la rue Sainte-Cécile (5e) était aussi le siège de la fédération UMP des Bouches-du-Rhône. « C’est la première fois que nous subissons une attaque de cette ampleur, note Renaud Muselier. Ce genre de choses n’est pas dans la culture politique de Marseille. » En 2001, un militant d’extrême gauche avait pourtant déjà été condamné à Marseille pour six plasticages de locaux du FN.

F. L.

Suivant
Imprimer l'article

Incendie de la permanence de l’UMP du 5e arrondissement de Marseille le 3 juillet 2006. Bureau de Muselier, adjoint au maire.