Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

La Gacilly (Morbihan) : de la suite dans les idées... [mis à jour]
(Le 14 mai 2012)

La Gacilly. Incendie criminel dans l’église Saint-Nicolas

Le Telegramme, 13 mai 2012

Un incendie criminel a provoqué d’importants dégâts dans l’église Saint-Nicolas, à La Gacilly (56), dans la nuit de vendredi à samedi. C’est en y pénétrant hier matin que le curé de la paroisse a découvert que le choeur de l’église avait été ravagé par les flammes. Du mobilier, des stèles en bois ainsi qu’un tableau auraient été détruits. Le dégagement de fumées a également endommagé les murs de l’église.

Un suspect a été interpellé peu de temps après les faits, mais les gendarmes de la compagnie de Vannes, en charge de l’enquête, se sont refusé à faire plus de commentaires. Ils font néanmoins le lien avec des dégradations qui ont touché plusieurs distributeurs automatiques de billets, de différentes banques, constatées hier matin dans cette même commune de La Gacilly. Des distributeurs qui auraient été attaqués à coups de masse, sans toutefois que le ou les auteurs ne puissent voler de l’argent.


La Gacilly : il avoue avoir incendié l’église

Ouest France, 25 mai 2012

L’église de La Gacilly (Morbihan) avait été incendiée et vandalisée le 12 mai dernier. Dès le début de l’enquête, un homme avait été interpellé et hospitalisé en psychiatrie à Redon. L’homme, âgé de 36 ans, vient de reconnaître les faits. Il a avoué avoir détruit les distributeurs automatiques de la commune, incendié l’église et volé des objets du culte, qu’il avait ensuite jeté dans un point d’eau. Inconnu des services de police, il aurait été pris d’une « bouffée de violence ». Il a été placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Nantes.

Suivant
Imprimer l'article